RMC

Incivilités à la CAF: "les insultes, c'est tous les jours"

La Caisse d'allocations familiales lance une campagne nationale contre les incivilités. Une campagne en forme de réponse au nombre d'agressions en hausse contre des agents de la CAF. Reportage à Amiens.

Entre janvier et novembre 2016, les actes d'agression enregistrés étaient de 6.185 à la CAF. De septembre, à novembre, la hausse constatée est de près de 20%.

RMC a rencontré Emilie*, agent d'accueil à la CAF. Il y a un peu plus d'un an, elle a été agressée par une allocataire: "Une allocataire s'est présentée à mon guichet, et pour des droits interrompus elle a voulu monter sur mon bureau, m'a pris mon téléphone, me l'a lancé sur moi. Elle m'attendait à la sortie de la CAF. J'ai été prise de panique, j'étais tétanisée par la peur. Suite à ça, j'ai porté plainte".

"Le reflet de ce qu'on observe dans la société"

Deux autres de ses collègues ont également été victimes d'agression dans cette agence. Depuis, un vigile garde constamment l'entrée. Mais au-delà des violences physiques il y a aussi les attaques verbales, difficiles à supporter: "Des salopes, des connasses, ça on l'a tous les jours".

William de Zorzi est le directeur de la CAF d'Amiens. Les incivilités ont augmenté de 30% en un an dans son agence: "Ce qui se trouve dans nos lieux d'accueil, c'est le reflet de ce qu'on observe dans la société. Cette précarité, cette violence. Il y a plus d'allocataires dans la Somme donc plus de bénéficiaires de ce qui constitue le dernier filet de protection sociale".

Grâce à cette campagne contre les incivilités lancée ce mardi, la CAF espère une chose: que ses agents soient davantage respectés.

P.B. avec Claire Andrieux