RMC

Les éoliennes européennes en panne de vent en 2021

Le vent n'a pas assez soufflé en Europe en 2021, faisait chuter la capacité de production des éoliennes terrestres.

En 2021, la capacité de production des éoliennes terrestres s’est avérée inférieure d'environ 13% en Allemagne et au Royaume-Uni, par rapport à la moyenne de la période 1991-2020, et même de 15% en Irlande et en Tchéquie. Pour l'éolien en mer, les Pays-Bas, l'Allemagne et le Danemark affichaient une capacité de production inférieure d'environ 9% par rapport à cette même moyenne. Au Royaume-Uni et en Irlande, elle était inférieure de plus de 10%.

C’est ce que montre le dernier rapport du programme spatial Copernicus, l'Observatoire européen chargé de collecter des données sur l'état de la planète, il faut en effet remonter à 1979 pour retrouver un niveau aussi bas, date des premières données historiques. Jamais l'Europe n'a autant manqué de vent qu'en 2021.

-10% de vent, -27% de la puissance d'une éolienne

Cette situation n'est pas sans conséquence pour l'approvisionnement énergétique de l'Europe. Selon le rapport de Copernicus, une réduction de 10% de la vitesse du vent entraîne une baisse de 27% de la puissance d'une éolienne - qui, par ailleurs, a besoin d'une vitesse minimale pour produire de l'électricité.

Les pays où les niveaux de vitesse du vent ont été particulièrement bas, ce sont aussi les pays où l'énergie éolienne est la plus développée. L'Allemagne possède la plus grande capacité de production du continent et le Royaume-Uni occupe la troisième place du podium. Au large du Danemark, dont 44% de la consommation est satisfaite par les éoliennes, la mer est couverte de parcs offshore.

Avec la montée en puissance de l'énergie éolienne, comme en France, l'évolution des niveaux de vitesses du vent va devenir un indicateur particulièrement suivi.

Emmanuel Lechypre