RMC

Marseille: un épicier propose des paniers anti-inflation pour faire face à la hausse des prix

Pour que ses clients puissent faire face à la hausse des prix, Bruno Parizot, qui tient une épicerie à Marseille (Bouches-du-Rhône), a décidé de lancer des paniers anti-inflation. L'un coûte 20 euros pour 12 articles et l'autre 50 euros pour 35 articles.

Bruno Parizot est "fatigué de voir des gens qui ont des difficultés pour manger". Gérant de l'épicerie "Daddy Discount" dans le quartier Saint-Just à Marseille (Bouches-du-Rhône), il a décidé d'agir à son échelle.

Il propose donc des paniers de 12 articles pour 20 euros ou de 35 articles pour 50 euros, au choix parmi une centaine de produits alimentaires non-périssables.

"Par exemple, vous pouvez prendre une boite de maïs, de la macédoine ou encore des haricots verts, et ils sont moins chers que la grande distribution. On négocie avec le fournisseur et on réduit notre marge", explique-t-il.

C'est grâce à cette baisse de la marge qu'il peut proposer ces paniers à ses clients. "Sur le panier anti-inflation, on doit tourner entre 10 et 12 %", ajoute Bruno Parizot.

"Ça nous fait à peu près deux semaines"

Pour ceux qui ont des difficultés à boucler les fins de mois, cette offre est la bienvenue. "On a 35 produits, ça nous fait à peu près deux semaines, c’est intéressant. La référence que j’ai prise pour la sauce tomate, c’est une référence que je connais, qui est très bonne et que je trouve ici à pas cher, donc je viens la prendre", affirme Magy, artiste créateur, qui se dit souvent proche de la précarité.

L’équilibre économique du projet repose essentiellement sur le succès qu’auront les paniers auprès des clients. Bruno Parizot, qui vient du monde associatif, fait ça "principalement pour aider les autres".

Il conclut: "Pour moi, le droit à l’alimentation fait partie des droits fondamentaux."

Lionel Dian (édité par AB)