RMC

Crèches et écoles fermées, transports perturbés...: les Lyonnais entre résignation et débrouille

-

- - AFP

REPORTAGE - Plusieurs centrales syndicales ont lancé un préavis de grève nationale contre la Loi Travail pour ce jeudi. Le mouvement s'annonce large: des préavis de grève ont été déposés à la RATP, SNCF, EDF, Air France, Total, dans le contrôle aérien et plus généralement dans la fonction publique, le commerce, la presse, les ports et docks, les casinos... Une journée galère en vue pour les usagers.

La date du 31 mars comme jour de mobilisation générale contre le projet de loi Travail a été annoncée depuis longtemps. Et le mouvement devrait être très largement suivi: des préavis de grève ont été en effet déposés à la RATP, SNCF, EDF, Air France, Total, dans le contrôle aérien et plus généralement dans la fonction publique, le commerce, la presse, les ports et docks, les casinos.. Au total, plus de 200 défilés, manifestations et rassemblements sont prévus un peu partout en France, selon le décompte de la CGT. Une véritable journée galère qui s'annonce, notamment à Lyon comme a pu le constater RMC.

"Je vais rester chez moi"

Une journée galère qui commence dans les transports avec seulement 1 TER sur 3 dans la région Rhône-Alpes. Du coup, Yannick a décidé qu'il n'irait pas travailler ce jeudi: "Je vais tout simplement rester chez moi, confirme-t-il. Je ne vais pas me lancer dans le bordel annoncé. Je préfère ne pas me compliquer l'existence. Et ça tombe bien parce que j'ai du boulot en retard à la maison. J'ai de quoi m'occuper (rires)".

Pascal, lui, a décidé de quand même tenter de prendre le train entre Lyon et Bourgoin-Jallieu (Isère). "Je vais m'adapter avec les horaires. Je vais faire en fonction des trains disponibles en espérant que ceux proposés n'aient pas trop de retard, explique-t-il. Je préfère perdre un peu de temps en train que venir en voiture et dépenser du temps, de l'argent et de l'essence".

"Il a fallu s'organiser"

Après les transports, vient ensuite la question de la garde des plus petits. A Lyon, sur 51 crèches, 14 sont totalement fermées ce jeudi. Alors Claudine a dû trouver une autre solution pour sa fille de 15 mois: "C'est une nounou qui va la garder". Et ce n'est pas si facile: "Il a fallu s'organiser avec la nounou, s'organiser aussi financièrement car une journée complète de garde ce n'est pas pareil", atteste-t-elle. Amélie doit faire garder son fils de 7 mois mais "c'est fermé toute la journée, il n'y a pas de service minimum", déplore-t-elle.

"Donc mon mari ne travaille pas et va garder le petit autrement je ne sais pas comment on aurait fait, poursuit-elle. On aurait appelé la famille, les amis... Ou alors il faut prendre un congé payé". Une fois tout cela géré, reste à résoudre le problème du déjeuner. Car avec 106 restaurants scolaires fermés sur les 197 écoles de la ville, il faut donc s'adapter. A noter enfin qu'à Lyon aussi les transports en commun sont fortement perturbés: deux des plus importantes lignes de métros et de tramway, entre autres, ne circulent pas.

M.R avec Gwenaël Windrestin