RMC

"Le politique a pour rôle de venir réguler les prix": sur RMC, François Ruffin plaide pour l'indexation des salaires en fonction de l'inflation

Document RMC - Le député insoumis François Ruffin plaide pour indexer les salaires en fonction des fluctuations de l'inflation.

L'énergie d'abord avec le gaz, l'électricité et l'essence et désormais le pain! Les prix continuent d'augmenter en France et maintenant c'est la baguette, au centre de l'alimentation des Français qui connaît une hausse. Une hausse due notamment au cours de blé qui s'envole : +30% cette année à cause de la demande mondiale très forte. 

"Le pain est un bel objet qui concentre le monde à l'intérieur. On a le dérèglement climatique avec les hausses sur le prix du blé, le trading et la spéculation qui pose la question de la régulation des marchés, la hausse des prix de l'énergie qu'encaisse les boulangers et le prix du papier de l'emballage qui augmente aussi. Vous avez en un seul objet tout qui se retrouve concentré", philosophe ce mardi matin sur RMC François Ruffin, député La France insoumise de la Somme.

Car le prix de la baguette de pain est également victime de la hausse des coûts de fabrication induite par la hausse des prix de l'énergie. Et le coût de la main d'œuvre a lui aussi augmenté. C'est d'ailleurs la seule hausse que concède François Ruffin qui réclame une hausse des salaires: "Je suis favorable qu'on joue d'abord sur les salaires. On va renouer sans doute avec l'inflation, sur la durée", juge le député qui estime que le chèque inflation et les 100 euros promis, "ça se prend".

Des mesures "sur la durée"

"Quand on regarde ce qu'a fait Biden, c'était un chèque de 1200 euros, donc 100 euros par mois mais en vérité cela ne règle pas le problème des salaires. Moi je milite pour l'indexation des salaires, qui consistait à faire évoluer vers le haut automatiquement les salaires en raison de l'inflation et qui a été supprimée en 1982. En Belgique, il y a un dispositif qui ressemble à ça qui existe toujours", plaide-t-il.

"On peut prendre une mesure immédiate comme le chèque inflation mais il faut le faire sur la durée", ajoute François Ruffin. "Le politique a comme rôle de venir réguler les prix", plaide le député.

Dans la famille politique de François Ruffin, les Insoumis, ont plaide aussi pour un blocage des prix afin de sauver le pouvoir d'achat des Français: les prix de l'énergie mais pas seulement... Il s'agirait de bloquer les prix du gaz, de l'électricité, de l'essence mais aussi des produits alimentaires pour soulager les ménages.

>> A LIRE AUSSI - Prime "indemnité inflation" de 100 euros: comment être sûr d'être éligible?

Guillaume Dussourt