RMC

Menaces, locaux de la CFDT dégradés: Laurent Berger hausse le ton

Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a dénoncé ce jeudi des "attaques" visant son syndicat ou le visant personnellement, dans le contexte de la réforme des retraites.

Des tensions avec les militants d'autres syndicats, des insultes sur les réseaux sociaux. Et des locaux dégradés, à Caen, par exemple. Michèle Barré, secrétaire générale adjointe de la CFDT en Normandie l'a constaté jeudi matin: "J'ai constaté des dégradations via des tags injurieux et diffamatoires à l'encontre de la CFDT. On sent bien qu'il y a une tension. C'est compliqué de discuter et de faire entendre nos points de vue. C'est très compliqué en ce moment".

"On a le droit d'avoir des opinions différentes"

Cette responsable a reçu un soutien immédiat du secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger qui appelle au respect de chacun: "On a le droit d'avoir des opinions différentes. On a le droit de ne pas partager l'avis de tel ou tel, mais tout responsable public d'organisation doit être très clair. Tout ce que je sais, c'est que les militants de la CFDT ne se prêtent pas à ce jeu-là et je ne le supporterais pas et je le condamnerais immédiatement".

"À chaque fois qu'un militant ou qu'un salarié de la CFDT sera attaqué, parce qu'il n'est pas d'accord avec d'autres, je me battrai pour qu'on puisse dire ce qu'on pense", ajoute Laurent Berger.

Rémi Ink