RMC

Salaires: quelle mobilisation pour cette journée de grève interprofessionnelle?

La mobilisation est au rendez-vous dans certains secteurs pour ce jour de grève interprofessionnelle, ce mardi. C'est le cas particulièrement à la SNCF ou dans les centrales nucléaires. En revanche, dans d'autres secteurs, le mouvement est un peu moins soutenu, notamment dans l'Éducation nationale.

140 rassemblements sont prévus partout en France selon la CGT ce mardi. La journée est marquée par une grève interprofessionnelle, lancée par quatre syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires) et les organisations de jeunesse (Fidl, MNL, Unef et la Vie lycéenne). Les grévistes demandent, entre autres, des augmentations de salaire.

Certains secteurs vont être plus impactés que d'autre comme le transport ferroviaire. Le mouvement est bien suivi à la SNCF, l'appel à la grève devrait même être reconduit. La direction a, elle, déjà assuré que le calendrier des négociations annuelles obligatoires sur les salaires prévues en janvier ne bougerait pas. Sur les lignes régionales (TER et intercités), un train sur deux roule, en moyenne. En revanche, la plupart des TGV fonctionneront.

Peu de perturbations dans les écoles

Côté RATP, les métros ne devraient pas être très impactés. Le mouvement devrait être plus marqué pour le RER et le bus.

À l'école, peu de fermetures de classe sont attendues. Les syndicalistes disent n'avoir pas eu assez de temps pour convaincre. En revanche, la mobilisation s'annonce "significative" dans le secteur de la petite enfance, chez les Atsem ou les personnes de crèche, selon la CGT.

Dans le secteur énergétique, en particulier dans le nucléaire, la participation est soutenue. "Treize réacteurs sont aux mains des grévistes" selon la CGT. En revanche, selon EDF, les centrales de Gravelines, Paluel, Saint-Alban, Le Bugey, Tricastin, Cruas, Saint-Laurent, Dampierre, Cattenom et Belleville sont touchées par la grève.

Le gouvernement aura les yeux fixés sur l'ampleur de la mobilisation, qui donnera le ton à la suite de l'automne.

AB avec Victor Joanin