RMC

Enquêtes pour publication prématurée de résultats

Le parquet de Paris a annoncé que la police française avait été saisie d'enquêtes pénales visant plusieurs médias français et étrangers qui ont publié des estimations sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle avant l'heure légale. /Ph

Le parquet de Paris a annoncé que la police française avait été saisie d'enquêtes pénales visant plusieurs médias français et étrangers qui ont publié des estimations sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle avant l'heure légale. /Ph - -

PARIS (Reuters) - La police française a été saisie d'enquêtes pénales visant plusieurs médias français et étrangers qui ont publié des estimations...

PARIS (Reuters) - La police française a été saisie d'enquêtes pénales visant plusieurs médias français et étrangers qui ont publié des estimations sur les résultats du premier tour de l'élection présidentielle avant l'heure légale, a annoncé le parquet de Paris.

L'Agence France-Presse, deux médias belges dont les noms n'ont pas été divulgués dans l'immédiat, un média suisse également non désigné, un journaliste belge, un site internet "a priori néo-zélandais" seront l'objet d'investigations, a dit une porte-parole.

Ils encourent jusqu'à 75.000 euros d'amende concernant cette loi qui interdit toute divulgation de résultats partiels, d'estimations ou de sondages avant la fermeture de tous les bureaux de vote, de façon à préserver la régularité du scrutin.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

REUTERS