RMC

Essonne : des armes retrouvées chez le suspect

Essonne : des armes retrouvées chez le suspect

Essonne : des armes retrouvées chez le suspect - -

Des armes, dont une de calibre 7,65 mm, ont été retrouvées lors des perquisitions effectuées au domicile du principal suspect des meurtres de l'Essonne, interpellé samedi. Il s'agit du même calibre que l’arme utilisée pour les 4 meurtres. Le principal suspect va "probablement" être mis en examen ce lundi après-midi.

Des armes, dont une de calibre 7,65 mm ainsi qu'une douille du même calibre, ont été retrouvées lors des perquisitions effectuées ce weekend et ce lundi matin au domicile du principal suspect des meurtres de l'Essonne, interpellé samedi. Il s’agit d’un élément déterminant pour les enquêteurs, car c’est le même calibre que l’arme utilisée pour les quatre meurtres de l’Essonne depuis novembre.
Mais pour la procureure de la République à Evry, Marie-Suzanne Le Quéau, il n'est "pas possible" d'affirmer "à ce stade" que les deux armes retrouvées lors des perquisitions ont été utilisées pour tuer les trois dernières victimes dans l'Essonne.

"Il n'a pas reconnu sa participation aux faits"

Le principal suspect va "probablement" être mis en examen par une juge d'instruction d'Evry. "Il a été entendu à trois reprises, à ce stade il n'a pas reconnu sa participation aux faits. Cependant, les éléments recueillis (...) constituent des éléments à charge importants", a précisé la procureure d'Evry. Celle-ci a par ailleurs ajouté que le suspect a été condamné à six reprises dans le passé, dont une peine de huit mois de prison ferme en 2004 pour violences aggravées et port d'arme prohibé. Agé de 33 ans, il est célibataire et vit seul.

Une moto a été retrouvée

L'interpellation de cet homme a été rendue possible grâce au signalement de la moto susceptible d'avoir été utilisée à plusieurs reprises par le tueur. Une Suzuki bleue et blanche, qui correspond en tous points à celle qui était recherchée, a été retrouvée dans un box près du domicile du suspect, à Draveil. L'enquête a établi que la même arme, un pistolet de calibre 7.65, avait servi à commettre quatre crimes en cinq mois dans un rayon de dix kilomètres dans le département francilien.

La Rédaction