RMC

Explosion d'obus dans le Pas-de-Calais: "Un cratère de 15 mètres de diamètre"

Une équipe de déminage déterre un obus de la Première guerre mondiale, découvert dans un champ agricole à Aspach-le-Bas, dans le Haut-Rhin, le 9 avril 2014. (Photo d'illustration)

Une équipe de déminage déterre un obus de la Première guerre mondiale, découvert dans un champ agricole à Aspach-le-Bas, dans le Haut-Rhin, le 9 avril 2014. (Photo d'illustration) - AFP

TEMOIGNAGE – Plusieurs obus ont explosé "tout seuls" samedi, en plein milieu d'un champ, près d'une route départementale proche du petit village de Sailly-en-Ostrevent, dans le Pas-de-Calais. La déflagration a été d'une extrême violence.

Des obus qui explosent tout seuls! La déflagration s'est produite samedi, en plein milieu d'un champ, près d'une route départementale du Pas-de-Calais. L'explosion n'a heureusement fait aucune victime. Ce sont plusieurs obus, datant de la première guerre mondiale et enfouis dans la terre, qui ont sauté.

La découverte d'ogives datant de 14-18 est assez fréquente dans cette région, théâtre de combats extrêmement meurtriers, mais il est en revanche très rare que les obus explosent sans avoir été percutés ou manipulés. Ce serait une trop grande accumulation de poudre dans le sol qui aurait déclenché l'explosion.

"La déflagration a été d'une extrême violence"

Anne-Sophie Deroubaix est la maire de Sailly-en-Ostrevent, le village près duquel l'explosion s'est produite. La déflagration a laissé un immense cratère au milieu du champ:

"C'est un cratère de quinze mètres de diamètre, d'une profondeur de six à sept mètres", témoigne-t-elle au micro de RMC. "Lorsqu'on fait des travaux, on remonte des obus régulièrement. Notre village a été rasé en 14-18: il y avait des stockages de munitions. La déflagration a été d'une extrême violence. Vous avez de la craie qui est partie en forme d'étoile, tout autour. La départementale, qui passe un petit peu au-dessus, est remplie de terre. On ne peut plus passer. On a eu de la chance, quand même, qu'il n'y ait pas de voiture à ce moment-là".
C. P. avec Anaïs Bouitcha