RMC

Faillite de Thomas Cook: "On a été traité comme des criminels", dénonce une usagère bloquée

-

- - -

Après la faillite du voyagiste britannique Thomas Cook, de nombreux touristes sont aujourd’hui dans l’incertitude. Certains n'ont pas de billet d’avion de retour ou même de chambre d’hôtel pour les voyageurs arrivés ce lundi.

De nombreux touristes, y compris Français, se retrouvent face à une situation compliquée après la faillite du voyagiste Thomas Cook. Après une longue nuit de transport, Cynthia, sa fille de 2 ans et son conjoint sont arrivés à leur hôtel sur l’île de Corfou, mais ont été accueillis très froidement:

"On a trouvé le directeur de l’hôtel devant la porte nous refuser l’accès en nous demandant de nous acquitter de la totalité des frais de séjour", témoigne la mère de famille.

"Il a fallu y aller en criant"

Comme elle, la quarantaine de touristes français présents sur place refusent de payer une deuxième fois. L’établissement les laisse à la porte avec un service minimum.

"On nous a apporté un sandwich parce qu’on a râlé que les enfants avaient faim. Jamais de ma vie je n’aurais imaginé devoir quémander de la nourriture pour ma fille".

Après 5 heures d’attente, l’hôtel les laisse finalement rentrer dans le hall car "il a fallu y aller en criant pour qu’ils nous permettent d’entrer et de nous asseoir. On a été traité comme si vraiment on avait volé alors qu’on a tout réglé en France. On a vraiment été traité comme des criminels".

Un avenir inconnu

Ce n’est que lundi soir que sa petite famille a pu accéder à sa chambre. Leur agence, Carrefour Voyage, cliente de Thomas Cook a finalement affecté un virement à l’hôtel. S’ils ont pu se laver et dormir, ils ne savent toujours pas comment ils rentreront en France.

Margaux Bédé (avec Maxime Trouleau)