RMC

Femmes et emploi: une association travaille à "déconstruire les stéréotypes"

-

- - Pixabay/CC/StratupStockPhotos

Le chômage était en hausse le mois dernier. Pour les plus de 45 ans, et notamment les femmes, il est difficile de retrouver du travail. Une association "Force femmes" en a fait son combat.

Le mois dernier, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) s’est accru et s'établit à 3,526 millions, soit une hausse de 0,2%. Un chiffre en augmentation pour le deuxième mois de suite, après le net reflux observé en mars et en avril.

Pour les seniors, notamment les femmes, il est difficile de retrouver du travail. L'âge, plus de 45 ans, et le genre restent deux facteurs qui peuvent faire hésiter un recruteur.

Une association, Force Femmes, en a fait son combat. Depuis 10 ans, l'association accompagne les femmes de plus de 45 ans inscrites à Pôle Emploi pour les aider à retrouver du travail.

"Des ateliers de confiance en soi"

Des CDD à répétition et puis plus rien. Il y a un an, Nathalie, 57 ans, franchit les portes de Pôle Emploi. Ses candidatures restent lettres mortes: "Je me suis dit qu'il fallait que j'essaie autre chose. Une amie m'a parlé de Forces femmes donc j'ai commencé à suivre un certain nombre de formations: des ateliers de confiance en soi ou de travail sur le CV, sur les lettres de motivation".

Et c'est grâce au réseau de l'association que Nathalie a retrouvé du travail comme assistante de direction, en CDI. Pourquoi le retour vers l'emploi des femmes de plus de 45 ans est-il si difficile? Elise Moison, déléguée générale de l'association Force Femmes, estime que les stéréotypes ont la vie dure: "Ce qui ressort en premier, c'est le coût, la mauvaise connaissance des nouvelles technologies, le manque de dynamisme. Notre rôle c'est de travailler à déconstruire ces stéréotypes".

Pour répondre à une demande d'accompagnement de plus en plus grande, Force Femmes va ouvrir en septembre une onzième antenne locale à Amiens.

P.B. avec Benoit Ballet