RMC

Filtres anti-plastiques dans les lave-linge: Brune Poirson réunit les fabricants

-

- - -

Les fabricants de lave-linge sont reçus ce lundi au ministère de la transition écologique par Brune Poirson. Le gouvernement leur demande d'installer sur leurs appareils des filtres à micro plastiques.

En France, chaque foyer fait tourner son lave-linge en moyenne 5 fois par semaine, sans parler des pressings et des laveries professionnelles. Et on ne le sait pas forcément mais à chaque fois qu’on fait une machine, de minuscules fils se détachent de nos vêtements synthétiques (acrylique, élasthane, polyester par exemple). Ces particules de microplastiques sont trop petites et ne sont donc pas filtrées par les stations d'épuration. Elles vont être libérées dans l’environnement et notamment dans les océans. Jusqu'à 700.000 particules de plastique peuvent être libérées lors d'un seul lavage.

Bientôt les fabricants de lave-linge devront fabriquer des lave-linge dotés d’un filtre à micro plastiques. La France est le premier pays à prendre ce type de mesure. C’est une disposition de la loi économie circulaire adoptée récemment.

Encore faut-il réussir à faire en sorte que les fabricants se dotent de cette technologie pour laquelle il n’existe pour l’instant que des expérimentations. Et cela peut prendre du temps: l’entrée en vigueur de la mesure est prévue pour le 1er janvier 2025 donc ce n’est pas pour demain. Mais le gouvernement compte sur un système de bonus-malus pour pousser les entreprises à anticiper.

Des solutions -un peu chères- existent

En attendant, il existe des solutions pour éviter de polluer les océans avec nos vêtements, mais ce n’est pas donné. La startup PlanetCare propose par exemple des filtres à microplastiques à installer sur votre machine, mais il faut régulièrement changer les cartouches, quand elles sont pleines, et les renvoyer à l’entreprise pour en recevoir d’autres. L’abonnement coûte environ 10 euros par mois, autant dire que ce n’est pas une solution à grande échelle.

Une autre entreprise propose pour 30 euros un sac à linge qui filtrerait plus de 90% des résidus plastiques. Une fois le sac plein il suffit de récupérer les fibres au fond du sac pour les jeter à la poubelle. Et sinon quelques conseils de bon sens: éviter de laver son linge à plus de 30°, et bien sûr utiliser des vêtements en fibres naturelles comme le coton, la soie, ou la laine.

Marie Dupin