RMC

Hollande a été élu jusqu'en 2017, il devra être jugé à ce moment-là

François Hollande sera sur TF1 ce jeudi soir

François Hollande sera sur TF1 ce jeudi soir - ALAIN JOCARD / AFP

Jean Jacques Urvoas, président (PS) de la commission des Lois de l'Assemblée et député PS du Finistère, était l'invité ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin. Il a été interrogé sur le passage télévisé de François Hollande prévu ce soir et le bilan de son mi-mandat.

Président le plus impopulaire de la Ve République, François Hollande va s'adresser aux Français ce jeudi soir. A mi-mandat, jour pour jour, de son quinquennat, le chef de l'Etat est l'invité d'une émission télévision spéciale d'une heure trente, exercice au cours duquel il entend annoncer "de nouveaux chantiers" pour tenter de rebondir et de renouer un lien direct avec les électeurs. Pas une mince affaire. D'autant plus que le président ne convainc pas non plus sa majorité et ses alliées : les frondeurs demeurent et les Verts critiquent plus que jamais.

"Un cap a été fixé, depuis tout s'enchaîne"

Invité de Jean-Jacques Bourdin, ce jeudi matin, le président (PS) de la commission des Lois de l'Assemblée Jean-Jacques Urvoas a assuré ne pas attendre de cette émission "un cap car depuis décembre 2012 et la remise du rapport de compétitivité de Louis Gallois, un cap a été fixé. Depuis, tout s'enchaîne".

Quel est-il ce cap? "Il faut d'abord redresser les finances publiques. Il faut ensuite que l'emploi redémarre et cela passe par les entreprises donc il faut les aider. Comment? En faisant baisser les contraintes qui pèsent sur elles, en améliorant leur compétitivité et c'est ce cap qui a été fixé depuis le début de l'année 2013" affirme le député du Finistère.

"En France, on ne sait pas réformer"

Mais pourquoi alors autant de difficultés pour l'exécutif? Sur RMC, Jean-Jacques Urvoas l'explique ainsi : "Car la société est trop complexe, qu'elle a du mal à évoluer". Il estime aussi qu'en France "on ne sait pas réformer". Pour autant, il tient à rappeler que "François Hollande a été élu jusqu'en 2017 et il faudra qu'il soit jugé à ce moment-là."

Selon le président de la commission des Lois de l'Assemblée, "François Hollande a du talent, il a une vista, il a une manière de regarder la société". Enfin, il se veut confiant quant à l'avenir : "Aujourd'hui, on ne peut pas dire que l'action de l'Etat ne porte pas ses fruits. Cela ne va pas aussi vite qu'espéré certes, mais l'on voit bien que les entreprises reconstituent leurs marges, elles sont en train de rebâtir leur trésorerie ce qui permettra de réembaucher". Reste à savoir quand…


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Maxime Ricard avec Jean-Jacques Bourdin