RMC

Incendie aux Restos du Cœur : "Il n'y a plus rien, on a tout perdu"

Tout est détruit dans l'entrepôt

Tout est détruit dans l'entrepôt - PHILIPPE HUGUEN / AFP

L'association des Restos du Coeur du Pas-de-Calais lance un appel d'urgence à la solidarité, après la destruction totale d'un de ses gros entrepôts dans un incendie. Sur RMC ce mercredi, Claudine Decroix, la présidente départementale de l'association, a fait part de son émotion.

Un violent incendie a ravagé mardi un centre de stockage des Restos du Cœur détruisant près de 100 tonnes de marchandises et notamment les jouets collectés pour Noël. Plus précisément, cet entrepôt situé à Vendin-le-Veil dans le Pas-de-Calais bénéficiait à 15 000 personnes. Il desservait des centres de distribution à Lens, Hénin-Beaumont ou Béthune par exemple. Près de 90 000 tonnes de produits alimentaires et du matériel (camions frigorifiques et chariots élévateurs) sont partis en fumée.

Ce mercredi sur RMC, Claudine Decroix, la présidente départementale de l'association, revient sur ce drame et ses conséquences. "Je suis encore choquée. Tout ce qui était à l'intérieur de l'entrepôt est parti en fumée. Que ce soit des denrées alimentaires, des jouets pour le Noël des enfants des familles démunies ou des véhicules ou du matériel de logistique… Il n'y a plus rien, on a tout perdu" explique-t-elle, la voix chargée d'émotion.

"On espère pouvoir redémarrer les distributions la semaine prochaine"

Dans Bourdin Direct, elle pousse donc un véritable cri du cœur et lance "un appel à la solidarité, aux dons et à tout ce qui va pouvoir nous permettre de redémarrer". Et d'énumérer les principaux manques : "Tout d'abord d'un point de vue logistique, il nous faudrait la mise à disposition d'un entrepôt d'une surface assez importante, de bureaux, de voitures réfrigérées afin d'alimenter nos 46 centres d'activité du département", mais aussi, et surtout, de "la marchandise".

Que faire maintenant? Claudine Decroix l'assure "pour le moment, l'ensemble des distributions aux bénéficiaires sont stoppées au moins jusqu'à la fin de la semaine. On espère pouvoir la semaine prochaine, avec l'aide des associations avoisinantes, redémarrer le processus en urgence". C'est pourquoi, explique-t-elle, "on mise beaucoup sur la mise en place d'une chaîne de solidarité et sur les dons des particuliers".


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Maxime Ricard avec Jean-Jacques Bourdin