RMC

INFO RMC - Une rentrée étudiante plus chère de 1,5% par rapport à l'an dernier

C'est aux étudiants franciliens que la rentrée va coûter le plus cher.

C'est aux étudiants franciliens que la rentrée va coûter le plus cher. - RMC

RMC s'est procuré en exclusivité un rapport publié par la Fédération des Associations Générales Etudiantes. L'étude révèle qu'en moyenne, un étudiant va payer 2525 € pour sa rentrée 2014. Un chiffre en augmentation de 1.5% par rapport à l'an dernier. Yoan, étudiant francilien, il doit apprendre à se débrouiller au jour le jour.

Le logement reste la première dépense des étudiants, avec près de 497 €. C'est aux étudiants franciliens que la rentrée va coûter le plus cher: en moyenne 16,9% de plus qu'un étudiant en province.

C’est le cas de Yoan. A 22 ans, il a quitté Marne-la-Vallée pour vivre et étudier à Paris. Sans aide de ses parents ni bourse de l'Etat, il doit se débrouiller au jour le jour. Dans son studio parisien de 17 m2, le jeune homme fait ses comptes. "Pour le logement, c’est 640 euros, sans compter les charges: l’électricité, qui monte facilement à 50 euros", témoigne l’étudiant en psychologie, pour qui le mois de septembre s'annonce difficile.

"Très stressant"

"Quand on va boire un verre un soir, c’est 5 euros en moins sur mon budget. Il faut réfléchir à cela en permanence. C’est très stressant. Et du coup, on se concentre moins sur d’autres choses".

Pour financer son année, impossible pour Yoann de se consacrer uniquement à ses études. "J’ai cumulé pas mal de petits postes. Pour l’année prochaine, j’ai déposé pas mal de CV pour trouver quelque chose de plus stable, notamment en restauration rapide. J’attends les réponses".

"Désillusions"

Comme lui, la plupart des étudiants doivent faire face à des dépenses souvent inattendues. "Le fait de devenir indépendant de ses parents, d’avoir son habitation, c’est le moment où on a envie de se lancer pleinement", explique Morgan Ravel, vice-président de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (la Fage). "Et finalement, on a très vite des désillusions, parce qu’on se rend compte des difficultés financières qui vont se confronter à nous."

Yoann, lui, espère trouver une colocation pour alléger ses factures. Mais depuis février, aucune recherche n'a aboutie...

C. P. avec Léa Zacharie