RMC

Inondations mortelles dans le Gard: "l’épisode n’était pas prévisible"

Une voiture qui traversait un pont sur la Droude dans le Gard a été emportée par les eaux. Une mère et ses deux enfants sont morts.

Une voiture qui traversait un pont sur la Droude dans le Gard a été emportée par les eaux. Une mère et ses deux enfants sont morts. - BFMTV

TEMOIGNAGES RMC - Après le choc, les questions autour des nombreux accidents mortels causés par les intempéries dans le Gard. Une famille a été décimée entre Nimes et Alès, à Saint Cézaire, emportée par les eaux alors qu’elle circulait sur un petit pont. Reportage sur place.

Dans la nuit de vendredi à samedi, le département du Gard était encore en vigilance jaune pour le phénomène de pluie. C'est pourtant pendant la nuit précisément, que les premiers accidents mortels ont eu lieu.

Un pont déjà submergé quatre fois

Entre Nimes et Alès, à Saint Cézaire précisément, une mère et ses deux enfants de quatre et un an ont trouvé la mort vers minuit et demi dans la nuit de vendredi à samedi. Leur voiture était engagée sur un pont quand elle a été balayée, emportée par un courant d'eau piégeant la famille... Seul le père, qui était au volant, à réussi à s'extraire ...

Le pont est petit mais bien connu pour le danger qu'il peut représenter: il a déjà été submergé quatre fois cette année ... Aux abords de la rivière comme dans le village de Saint Cézaire, beaucoup de questions se posent sur la sécurisation de cet ouvrage.

Aucune protection

Un pont sans le moindre garde-fou sur les côtés, pas de protection, et surtout un édifice submersible... le drame était inévitable selon Maryse.

"Il n’y a pas de sécurité! C’est pas avec les trois plots en plastoc, que si une voiture passe… Rien n’est indiqué quand il y a des inondations. Rien n’est sécurisé!"

La Droude, le petit cours d'eau, peut sortir très rapidement de son lit.

Négligence des autorités?

Anne-Marie, qui habite tout près, ne comprend pas pourquoi le pont n'était pas fermé à la circulation.

"Tout le monde se pose la question : pourquoi il n’y a pas eu d’alerte? En principe, en cas d’alerte, les ponts et chaussées nous mettent des panneaux pour ne pas passer. Là, il n’y avait rien du tout…"

Alors, il y a t'il eu négligence des autorités? Peu probable, selon le lieutenant colonel de la gendarmerie Pierre Baillargeat.

"Là, on est vraiment sur un phénomène exceptionnel. On n’arrivera pas à couvrir tous les risques! En fait, l’épisode n’était pas prévisible…"

Et le seul survivant de ce drame, le père de famille est activement encadré par une cellule psychologique...

Votez et donnez votre opinion >> Inondations: Météo France a-t-elle lancé l’alerte trop tard?

C. P. avec Stéphane Burgatt