RMC

Elle découvre qu'elle est mariée en voulant refaire sa carte d'identité

Les demandes de carte d'identité pourront se faire en partie en ligne.

Les demandes de carte d'identité pourront se faire en partie en ligne. - Jean-Pierre Muller - AFP

Barbara, habitante de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) a découvert en voulant refaire sa carte d'identité qu'elle était mariée, selon son acte de naissance, à un homme qu'elle ne connaît pas, depuis près de 13 ans.

C'est une sacrée tuile qui est arrivée à Barbara. Cette mère de famille nazairienne commence, mi-juillet dernier, les démarches pour refaire sa carte d'identité et celle de son fils après les avoir perdues. Née dans la commune, elle n'a pas besoin de fournir d'acte de naissance.

Mais la demande de renouvellement traîne. Début octobre, elle décide d'appeler la mairie raconte l'Écho de la presqu'île. "On m'a demandé si je voulais inscrire veuve ou épouse derrière mon nom" explique-t-elle à l'hebdomadaire local. Expliquant qu'elle n'a jamais été mariée, le service état civil de la mairie lui explique "qu'on reviendrait" vers elle.

Mention "mariée" sur l'acte de naissance

Trois semaines plus tard, c'est la douche froide: la mairie la rappelle en lui expliquant que la mention d'un mariage est indiquée sur son acte de naissance. "On a refusé de me dire avec qui j'étais soi-disant mariée, car c'est interdit", explique-t-elle. La mairie lui demande alors un mail certifiant sur l'honneur qu'elle n'est pas et n'a jamais été mariée.

Cette demande est refusée par Barbara: "Je ne vois pas pourquoi elle devrait écrire une attestation sur l'honneur alors que ce n'est pas moi qui ai fait d'erreur", estime-t-elle. Sauf que la mairie de St-Nazaire ne peut pas s'autosaisir de cette affaire et modifier de lui-même l'acte de naissance.

"On ne touche pas un acte de naissance sans l’accord de la personne", estime le responsable du service population de la cité navale, Eric Thill-Aubert, qui reconnaît une erreur de leur part.

Finalement, Barbara a bien pu récolter le nom de son faux "époux" et la date du supposé mariage, en mairie, et a constaté que l'acte de naissance de son fils n'est pas concerné et ne comporte pas d'erreur. En attendant, sa demande de carte d'identité est toujours bloquée. Et ce n'est pas un cas isolé. En 2021, 174 demandes de rectifications sont parvenues à la Ville de Saint-Nazaire: de la simple coquille sur un prénom à cette erreur de mention sur un mariage.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC