RMC

En Moselle, le combat de collégiens pour avoir... de la raclette à la cantine

LES TROIS HISTOIRES - Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité.

Parce qu'on ne plaisante pas avec la raclette, il fallait bien une mobilisation citoyenne à la hauteur de cette noble cause gourmande. C'est donc chose faite au collège Jean Bauchez du Ban-Saint-Martin, en Moselle, où les élèves se sont massivement mobilisés pour déguster leur plat préféré. 

Un groupe d'élèves a interpellé la direction de l'établissement avec une lettre placardé sur les murs.

On pouvait donc y lire:

"A tous les collégiens, de nos jours, le fait qu'il n'y ai pas de raclette à la cantine est devenu banal, accepté de tous... c'est un scandale! C'est pour cela que le collectif RERC (Rires et Raclettes Chantants) demande à l'administration et cela sans négociation ni abdication du collectif la création d'un repas raclette pour ne serait-ce qu'une seule fois dans l'année. La raclette est un plat comme les autres et mérite que l'on en mange parce que c'est bon!".

Avant de lancer un avertissement:

"Nous tiendrons tête à tout le personnel et chanterons jusqu'au bout le refrain de la raclette: en chaussettes ou en claquettes, j'aime la raclette, avec elle c'est la fête, j'aime la raclette".
En Moselle, le combat de collégiens pour avoir... de la raclette à la cantine
En Moselle, le combat de collégiens pour avoir... de la raclette à la cantine © RMC

Il n'en fallait pas plus pour susciter une vague de sympathie auprès de tous les autres élèves du collège... A tel point que la direction a répondu à cette initiative: 

"A tous les collégiens! La direction, après concertation avec elle-même, donne sous condition, un avis favorable à cette demande. L'administration exige d'entendre en bonne et due forme, et de vive voix, une délégation entonner le refrain de la raclette le mercredi 20 octobre à la récréation de 10h devant l'administration. Si tel est le cas, et uniquement sous cette condition, le repas sera inscrit au menu de la cantine le 13 décembre 2021, journée mondiale de la raclette" a signé le principal.

Si cette histoire a beaucoup fait rire l'équipe de la matinale de RMC, une question toutefois a été posé par Emmanuel Lechypre: "La charge électrique peut-elle vraiment tenir face à tant d'appareils à raclette branchés en même temps?" Réponse le 13 décembre... 

Charles Magnien avec XA