RMC

Interdiction des oreillettes, casques et écouteurs: "C'est de l'enfumage"

Le gouvernement veut éradiquer l'usage du portable au volant et ce même avec les kits mains libres

Le gouvernement veut éradiquer l'usage du portable au volant et ce même avec les kits mains libres - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Le gouvernement a présenté lundi un "plan de lutte" pour enrayer l'augmentation du nombre des morts sur les routes françaises, en hausse en 2014 pour la première fois depuis douze ans. Parmi les mesures présentées, l'interdiction de l'usage d'oreillettes, de casques et d'écouteurs au volant. Une décision qui passe mal auprès des conducteurs.

Avec 3 388 personnes tuées, le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 3,7% en 2014, première année de hausse depuis douze ans, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Face à cette statistique inquiétante, loin de l'objectif gouvernemental des 2 000 décès par an d'ici 2020, c'est un total de 26 mesures qui ont été annoncées par le ministre de l'Intérieur. Un véritable "plan de lutte", dans lequel est par exemple prévu une baisse du taux d'alcoolémie légal à titre expérimental de 0,5 à 0,2 g/l pour les conducteurs novices ainsi que la mise en place de la conduite accompagnée à partir de 15 ans, au lieu de 16 actuellement.

Mais Bernard Cazeneuve a aussi annoncé l'interdiction de l'usage d'oreillettes, de casques et d'écouteurs au volant car "susceptible de limiter tant l'attention que l'audition des conducteurs". Une décision qui passe mal auprès des conducteurs. Parmi les plus inquiets: ceux qui travaillent avec leur téléphone. C'est le cas de Yann, ambulancier, qui ne quitte jamais son oreillette : "Le téléphone est l'outil indispensable qui fait qu'on a du travail. On est régulièrement appelé par des plateformes hospitalières et nous répondons systématiquement car nous sommes obligés de le faire".

"Le risque est plus grand"

Alors que selon une récente étude, un accident corporel sur dix est lié à l'usage du téléphone au volant, l’association Prévention routière tient à l’interdiction des kits mains libres. Car comme l'explique son délégué général Jean-Yves Salin à RMC, ils représentent un danger particulier. "Souvent avec les systèmes avec casque ou oreillette, il y a quand même à un moment manipulation du téléphone. C'est à ce moment-là que le risque est le plus grand car on ne regarde plus la route mais son téléphone. Pendant ce temps la voiture va parcourir des dizaines de mètres…"

Vincent, lui, assure dans Bourdin Direct qu'il appellera toujours ses proches tout en conduisant. "Maintenant on connecte son portable dans la voiture et ça sort sur les enceintes. On parle comme si on était avec la personne dans la voiture. On n'a plus quelque chose dans l'oreille." C'est pourquoi il estime que cette décision est "une mesure d'enfumage". A noter qu'a priori Vincent ne sera pas hors la loi car les systèmes sans fil (type Bluetooth) qui permettent de téléphoner au volant restent tolérés.

Sur le même sujet: Pour ou contre une interdiction du kit mains libres au volant?

M.Ricard avec D.Buron