RMC

Avec la crise sanitaire, "les minorités hispaniques et les hommes noirs votent plus que prévu pour Donald Trump"

Benjamin Haddad, directeur du Think Tank Atlantic Council explique quel a été le bilan économique de Donald Trump ces 4 dernières années. Un bilan fortement impacté par le coronavirus qui lui a rapporté quelques électeurs inattendus.

Après 4 ans de mandat, Donald Trump pourrait être réélu aujourd'hui. Les électeurs américains votent ce mercredi pour savoir qui de lui ou Joe Biden sera le prochain président des États-Unis. 

Le bilan économique de la présidence Trump est aujourd'hui très impacté par le Covid-19. C'est ce qu'explique Benjamin Haddad, directeur du Think Tank Atlantic Council.

"Ce bilan économique a été largement réduit à néant par l’impact global de la crise du coronavirus"

"Le bilan économique de Trump est aujourd’hui en demi-teinte alors qu’il était très bon avant la crise du coronavirus à la fois grâce à une conjoncture économique très favorable, dès qu’il a été élu, mais aussi par des mesures de dérégulation et de baisse d’impôt qui a renforcé les créations d’emploi".

"Le chômage aux Etats Unis était alors historiquement bs de l’ordre de 3%. Un chiffre qui masque tout de même des vraies inégalités, des problèmes structurels. Des problèmes qui ont été mis en exergue dans sa campagne de 2016. Mais il y a toujours des problèmes d’hommes blancs qui décrochent du marché du travail et qui ne sont plus comptabilisés comme demandeurs d’emplois. Ce bilan économique a été largement réduit à néant par l’impact global de la crise du coronavirus".

"Ces populations qui ont souffert de la crise sanitaire peuvent se retrouver dans le discours de Donald Trump"

Benjamin Haddad raconte comment cette crise lui a, étonnement, permis de récupérer des électeurs qui n'étaient pas acquis à sa cause.

"Ici, c’est une crise qui a touché de façon disproportionnée les minorités. Ce qui pourrait expliquer pourquoi aujourd’hui l’élection est plus serré dans les sondages. Les minorités hispaniques et les hommes noirs votent plus que prévu pour Donald Trump - comme par exemple en Floride - peut-être parce ces populations qui ont souffert de la crise sanitaire peuvent se retrouver dans le discours de Donald Trump qui a essayé le plus possible de préserver l’économie et forcer pour ne pas confiner le pays. Ça a été l’un des axes de bataille avec Joe Biden".

Sera-ce suffisant pour devancer Joe Biden, favori des sondages? La participation s'annonce en tout cas historiquement élevée. 

Maxime Trouleau