RMC

Coupe du monde: "Les fans vont regarder les Bleus mais pas les autres matchs" selon Fred Hermel

Selon un sondage pour RMC, si 93% des fans de foot ont l'intention de suivre les matchs de l'équipe de France, ils sont 29% à déclarer qu'ils boycotteront quand même la compétition. Pour Fred Hermel, c'est notamment en raison de la temporalité inhabituelle pour une Coupe du monde, la première à se dérouler l'hiver.

Le coup d'envoi de la Coupe du monde 2022 doit avoir lieu dans un mois. Mais cette édition au Qatar en plein hiver divise. Ainsi, en France, si 93% des fans de foot ont l'intention de suivre les matchs de l'équipe de France, ils sont 29% à déclarer qu'ils boycotteront quand même la compétition, selon le sondage exclusif Harris Interactive pour RMC (*).

Pour Fred Hermel, ce n'est pas une hypocrisie. "Je comprends les gens, ce n'est pas que le Qatar, c'est le fait que ça se déroule en hiver. Une Coupe du monde, ça se déroule en été, c'est les terrasses des cafés, les barbecues avec les voisins...", assure-t-il ce jeudi sur RMC et RMC Story.

"En général, pendant une Coupe du monde, on regarde des matchs improbables comme Equateur-Australie. Là, les supporters de foot vont regarder l'équipe de France mais pas ces autres matchs", prédit-il sur le plateau d'Estelle Midi. "Il n'y a pas la folie qu'il y avait avant et je pense que cette Coupe du monde ne sera pas un grand succès, parce que c'est l'hiver et parce que certains ont une conscience et estiment que regarder des matchs qui se font sur des charniers, ça ne fait pas plaisir", ajoute Fred Hermel, en référence aux ouvriers morts en construisant les stades du Mondial.

"Je me garderais bien de donner des conseils aux supporters, mais si l'équipe de France perdait dès le début, ils arriveraient à tenir leurs promesses", ironise Emmanuelle Dancourt, qui assure qu'elle ne regardera pas les matchs au Qatar.

"Ils réfléchiront peut-être avant de faire du ski en Arabie saoudite"

Pour Christophe, supporter de Lens, il y a trois bonnes raisons de boycotter: "La raison écologique, les massacres pour construire les stades et une raison sportive. C'est la première fois qu'il y a une Coupe du monde qui coupe tous les championnats", tacle ce fan de 58 ans, qui jure qu'il ne va regarder aucun match.

Et un boycott pourrait avoir des conséquences: "Si Adidas et Coca Cola, les principaux sponsors, voient un soir de match les taux d'audience tomber, ils réfléchiront peut-être avant de faire du ski en Arabie saoudite", ajoute Christophe, qui assure avoir regardé toutes les Coupes du monde, excepté la finale de 1982.

Du côté sportif, Estelle Denis estime que la Coupe du monde au Qatar pourrait réserver de bonnes surprises. "J'ai envie de voir ce que ça va donner footbalistiquement. Il y aura peut-être des joueurs en pleine bourre. J'ai aussi envie de voir ce que ça va donner de regarder une Coupe du monde l'hiver", confie-t-elle.

Le Qatar doit maintenant faire face à l'afflux de millions de supporters. Pour permettre à la compétition de se dérouler au mieux, de nombreux fans pourraient trouver un hébergement aux Emirats arabes unis. Et pour assister au match, de nombreux vols entre les deux pays devraient être mis en place. Au détriment des recommandations écologiques dans l'ère du temps.

(*) Sondage exclusif réalisé par Harris Interactive en ligne du 04 au 05 octobre 2022. Échantillon de 1 022 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

G.D.