RMC

Darifa a été prise en otage par le terroriste à Liège: "Il m'a posé deux questions sur ma religion"

Elle est la femme de ménage qui a été prise en otage par l'auteur de l'attaque de la ville belge, revendiquée par l'Etat islamique, où deux policières et un jeune homme dans une voiture ont été tué. Elle raconte.

Les enquêteurs belges tentaient de cerner mercredi le profil de Benjamin Herman, un déliquant multirécidiviste radicalisé, abattu la veille par la police après avoir tué trois personnes dont deux policières à Liège, un acte qualifié de "terroriste" par la justice belge.

Après son triple homicide commis sur une grande artère de la cité francophone, l'homme identifié par les médias comme Benjamin Herman, un délinquant multirécidiviste né en 1982, a brièvement pris en otage une employée d'un groupe scolaire, entraînant l'évacuation des élèves, selon les autorités. Aucun enfant n'a été blessé.

Dans une vidéo amateur diffusée par la télévision publique belge RTBF, on entend clairement l'assaillant crier "Allah Akbar" en marchant dans la rue, ce qu'aucune source officielle n'a voulu confirmer mardi. Et l'auteure des images lui répond "Fous-moi le camp" en l'insultant.

"Il m'a dit d'ouvrir la porte et de dire à la police de partir"

Lors de sa virée meurtrière, l'homme a brièvement pris en otage une femme: Darifa, une femme de ménage. Elle raconte ce qu'elle a vécu: 

"Quand je l'ai regardé, il m'a dit: 'Je vais te poser deux questions'. 'Tu es musulmane? Tu fais le ramadan' J'ai dit oui. 'Alors je vais rien te faire'. Après, il m'a dit d'ouvrir la porte et de dire à la police de partir" explique-t-elle, le visage cachée. 

"J'ai encore ouvert la porte et il a jeté sa carte d'identité. Et la dernière fois, il est sorti. Moi, je suis partie. Et puis il y a eu les fusils et ils l'on tué" raconte-t-elle la gorge serrée. 

Bourdin Direct avec X.A