RMC

Deux morts et 14 blessés après des tirs à Oslo, une enquête pour "attaque terroriste" ouverte

La police sécurise le centre-ville d'Oslo après une "attaque terroriste"

La police sécurise le centre-ville d'Oslo après une "attaque terroriste" - Javad PARSA / NTB / AFP

Deux personnes ont été tuées et 14 personnes blessées dans une fusillade dans la nuit de vendredi à samedi dans le centre d'Oslo (Norvège). Une enquête pour "attaque terroriste" a été ouverte.

Deux personnes sont mortes et plusieurs personnes ont été gravement blessées dans des tirs dans la nuit de vendredi à samedi dans le centre-ville d'Oslo, a annoncé la police norvégienne.

La fusillade s'est produite aux alentours de 01H00 locale (23H00 GMT) en trois endroits rapprochés, dont un bar gay, en plein centre de la capitale norvégienne

Un suspect a été arrêté, a indiqué la police sur Twitter, qui a fait état d'une fusillade près d'un bar alors que les médias norvégiens évoquaient jusqu'à trois scènes de crime. Selon les médias, l'épisode s'est produit près du London Pub, un club gay situé en plein centre de la capitale norvégienne.

"La mort de deux personnes est confirmée après la fusillade. Il y plusieurs blessés graves", a indiqué la police.

"Une personne qui a commis ce geste"

La police parle de 14 blessés au total, précise que deux armes avaient été saisies et annonce qu'elle enquête pour "attaque terroriste". Les effectifs de police ont été renforcés dans la capitale pour faire face à d'autres incidents, a ajouté un responsable de la police, Tore Barstad.

"Tout indique maintenant qu'il y avait seulement une personne qui a commis ce geste", a-t-il déclaré à la presse.

"Une scène de guerre"

"Il avait l'air très déterminé sur où il visait. Quand j'ai compris que c'était grave, j'ai couru. Il y avait un homme en sang gisant à terre", a raconté une femme témoin de la scène au journal Verdens Gang (VG).

Un autre témoin a évoqué auprès de VG l'emploi d'une arme automatique --une information que la police n'a pas confirmée-- et parlé d'"une scène de guerre". "Il y avait au sol plein de blessés au sol qui avaient des blessures à la tête", a-t-il dit.

Selon un journaliste de NRK présent sur place au moment de la fusillade, le tireur est arrivé avec un sac d'où il a retiré une arme avec laquelle il a tiré. La zone a été quadrillée par des policiers fortement armés et équipés de gilets pare-balles et de casques.

À la suite de cet événement, la marche des fiertés qui devait avoir lieu ce samedi après-midi à Oslo a été annulée.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC