RMC

France-Belgique: dans le village où l'on se chambre le plus

La demi-finale de Coupe du monde France-Belgique sera particulièrement suivie ce mardi à Gognies-Chaussée, dans le département du Nord. Le village est en effet coupé en deux par la frontière franco-belge.

J-1 avant France-Belgique, première demi-finale de la Coupe du monde en Russie, mardi à 20h. France-Belgique, un derby entre voisins pour atteindre le toit du monde, qui aura une saveur toute particulière à Gognies-Chaussée, dans le département du Nord. Tel le village du grand fossé d'Astérix, ce bourg de 1.200 âmes est coupé en deux, traversé par la frontière franco-belge. Ici plus qu'ailleurs, le cœur balance, comme l'a constaté RMC.

"On se chambre tous un petit peu, quoi"

Sur la route qui sépare en deux le village, drapeaux belges et français se côtoient paisiblement. En revanche chez les habitants, les conversations sont plus animées... "Ici les gens doivent être pour la Belgique, parce qu'on est en Belgique là. Et s'il y en a un qui fait le contraire, je lui casse la gueule", prévient Noëlle, la mascotte du village, à fond derrière les Diables rouges. Les Français sont prévenus mais garde confiance en leur équipe, comme Maurice, qui compte sur la vitesse de Mbappé pour emmener les Bleus en finale. "Ici la frontière est de l'autre côté de la route, donc on se chambre tous un petit peu, quoi", reconnaît-il avec le sourire.

Cette bonhommie apparente à 24 heures du coup d'envoi n'empêche pas certains habitants de redouter que l'unité du village se fissure, à l'image de Rachelle, la patronne du bar tabac. "Même si on est frontalier, ça reste un affrontement entre deux nations. J'espère qu'on saura apprécier l'instant sans débordements, sans méchanceté ni bagarres". Ici, plus qu'ailleurs, ce match sera une soirée très spéciale et surtout, affirment les habitants, une occasion de faire la fête de chaque côté de la frontière.

P. G. avec Antoine Perrin