RMC

"Il est là pour semer le chaos!": Donald Trump accueilli par des manifestants dans le Wisconsin après trois nuits d'émeutes

La visite électrique de Donald Trump dans le Wisconsin à Kenosha, théâtre d’émeutes après l'affaire Jacob Blake, a duré tout juste deux heures.

Donald Trump s'est rendu hier à Kenosha, théâtre de plusieurs nuits d'émeutes après une énième bavure policière. Une visite surprise alors que le gouverneur démocrate du Wisconsin lui avait demandé de ne pas venir. 

Sur le chemin du cortège du président américain, quelque centaine de manifestants ont demandé justice pour Jacob Blake, un afro-américain de 29 ans touché par 7 tirs de pistolets à bout portant dans le dos par la police le 23 août dernier: "Pas de justice, pas de paix ! Justice pour Jacob Blake ! Pas de police fasciste !", a lancé la foule.

Pas de rencontre avec la famille de la victime

Les proches de la victime, toujours en vie mais a moitié paralysée, ont réclamé que justice soit faite déplorant que Donald Trump ignore le sujet: "Nous savons pourquoi il est ici à Kenosha. Il est là pour semer le chaos et la peur et nous rejetons ses tentatives de nous diviser", a lancé Tania Mc Lean, une amie de la victime.

Pas question de violences policières pour Donald Trump. Il n'était à que Kenosha pour parler de maintien de l'ordre, le thème central de sa campagne. Le président américain a rencontré des commerçants aux boutiques saccagées par 3 nuits de protestation: ""Kenosha a été ravagée par des émeutes anti-police et anti-américaines. Ce ne sont pas des actes de manifestations pacifiques mais vraiment du terrorisme intérieur", a-t-il assuré.

Après à peine 2 heures de visite, Donald Trump a quitté Kenosha. ... sans avoir rencontré, ou même échangé avec la famille de Jacob Blake. 

Cyprien Pézeril (avec G.D.)