RMC

L'Europe en "vrai-faux": le Parlement européen a-t-il réellement du pouvoir?

-

- - RMC

Au fil des années, le pouvoir du Parlement européen s'est accru. Il a trois fonctions: un rôle législatif, de surveillance et budgétaire.

Dans les institutions européennes, le rôle est le pouvoir de certaines peut ne pas toujours être claires. Certains politiques profitent d’ailleurs de cette méconnaissance des institutions européennes, pour les attaquer.

"On va aller toujours plus en avant pour alimenter un Parlement fictif dans lequel en réalité il n’y a quasiment pas de pouvoir", a notamment déclaré le député Éric Coquerel à propos du Parlement européen. 

Pourtant, celui ci n’est en rien fictif et son pouvoir s’est même accru au fil des traités européens. Il a trois fonctions. Un rôle législatif : les eurodéputés amendent et votent les différents textes de loi. Le Parlement a aussi un rôle de surveillance, car il peut censurer la Commission européenne, dont il élit le président. Son dernier rôle est budgétaire. En effet, il établit avec le Conseil européen le budget annuel de l'Union européenne. 

Plusieurs pouvoirs donc, mais c’est avant tout la Commission européenne qui initie les textes. Un peu comme un projet de loi qui émane du gouvernement en France et qui est ensuite débattu à l’Assemblée nationale et au Sénat. 

Le Parlement peut être opposé à la Commission

Pour autant, le Parlement peut aussi proposer des lois. C’est la "procédure d’initiative". Un exemple, le Parlement a fait pression sur la commission pour qu’elle propose une directive afin de mieux protéger les lanceurs d’alerte. Ce texte a été adopté en mars dernier. 

Parfois, le vote du parlement va à contre-courant du texte proposé par la commission. C’est le cas de la loi sur la pêche. La commission espérait son extension, mais le Parlement a voté son interdiction totale. 

Cependant, le Parlement n’agit pas seul. Il co-décide avec le conseil de l’Union qu’il ne faut pas confondre avec le Conseil européen. Le conseil de l’Union ne compte aucun membre fixe et réunit les représentants des 28 états membres selon le sujet à l’ordre du jour, par exemple les ministre de l'Agriculture de chaque pays sur la réforme de la PAC. Donc, pour chaque texte adopté, chaque état membre est représenté, et peut défendre ses intérêts.

Caroline Philippe avec Guillaume Descours