RMC

L'Iran reconnaît finalement avoir abattu par erreur l'avion de ligne et s'excuse

Spectaculaire volte-face, trois jours après le crash de l'avion d'Ukrainian Airlines: l'Iran a présenté ses excuses samedi pour avoir abattu le Boeing 737 par "erreur", tout en pointant la responsabilité de l'"aventurisme américain" dans ce drame.

L'Iran présente ses excuses après le crash d'un Boeing d'Ukraine Airlines mercredi. Téhéran reconnaît avoir abattu l'avion, "par erreur". Les 176 occupants de l'appareil avaient été tués. Des aveux iraniens qui viennent confirmer la thèse avancée jeudi par le Premier ministre canadien: c'est bien un missile iranien qui est à l'origine du crash.

Après avoir catégoriquement nié ces accusations, l'Iran fait donc une volte-face complète. L'Iran promet d'agir très vite. A peine sa responsabilité reconnue ce matin, que l'Iran annonçait déjà que le ou les responsables seraient traduits en justice, devant un tribunal militaire.

Une erreur "impardonnable", reconnaît le président iranien 

C'est une erreur "impardonnable", qui a été commise selon le président iranien, Hassan Rohani. Le Boeing 737 a été pris pour un avion hostile alors qu'il survolait une zone proche d'un site militaire sensible et alors que Téhéran craignait des représailles américaines après avoir visé des installations américaines en Irak la veille. C'est ce que l'armée iranienne, les Gardiens de la révolution, explique ce matin dans un communiqué.

La communauté internationale a très vite réagi. La Russie, le Canada, l'Ukraine, qui exige la punition des coupables et des compensations. Silence radio, en revanche, du côté des Etats-Unis.

Malgré les aveux, Téhéran égratigne quand même les Etats Unis, ce matin. Sur Twitter, le chef de la diplomatie iranienne évoque un "désastre" provoqué "par l'aventurisme américain."

J.A. avec Martin Bourdin et AFP