RMC

Le Kremlin juge que l'attaque ukrainienne sur le sol russe va "peser" sur les pourparlers

Pour Moscou, l'attaque d'un dépôt de pétrole sur le territoire russe attibuée à des hélicoptères ukrainiens va "peser" sur les pourparlers.

Le Kremlin a estimé vendredi que l'attaque menée, selon Moscou, par des hélicoptères ukrainiens en territoire russe contre un dépôt de carburant allait peser sur les pourparlers russo-ukrainiens pour mettre fin à l'offensive en Ukraine.

"Il est clair qu'on ne peut pas considérer cela comme quelque chose qui va créer les conditions appropriées pour la poursuite des négociations", a estimé Dmitri Peskov, porte-parole de la présidence russe, après la destruction à l'aube d'un dépôt dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine.

Un dépôt de munitions touché par des explosions deux jours avant

Vendredi, un responsable russe avait accusé l'Ukraine d'avoir mené une attaque à l'hélicoptère contre un "dépôt de pétrole" dans la ville de Belgorod, dans l'ouest de la Russie, à une quarantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne.

Mercredi, des explosions avaient déjà eu lieu dans un dépot de munitions de la région de Belgorod, sans que les autorités russes n'expliquent clairement la cause de l'incident. Belgorod est situé à environ 80 kilomètres au nord de Kharkiv, une grande ville ukrainienne attaquée par les forces russes depuis le début de l'offensive du Kremlin.

G.D. avec AFP