RMC

Manifestant battu devant le consulat de Chine à Manchester: le Royaume-Uni "très préoccupé"

Un drapeau britannique flotte devant la façade de Big Ben à Londres

Un drapeau britannique flotte devant la façade de Big Ben à Londres - Tolga AKMEN / AFP

Une manifestation qui se tenait dimanche à Manchester devant le consulat de Chine a dégénéré.

Le gouvernement britannique a dénoncé lundi comme "très préoccupante" la violente attaque d'un militant pro-démocratie de Hong Kong qui manifestait devant le consulat de Chine de Manchester, dans le nord de l'Angleterre.

Des vidéos montrent des hommes détruire les panneaux des manifestants, puis rentrer dans le consulat. Dans les secondes suivantes, alors que de violentes bousculades ont lieu devant les grilles, un homme est battu juste derrière ces grilles, dans l'enceinte du consulat. Il est finalement tiré hors du consulat par au moins un policier et d'autres manifestants.

"Quand nous avons essayé de les arrêter, ils m'ont tiré à l'intérieur, ils m'ont battu"

Ce militant pro-démocratie de Hong Kong, a dit à la BBC avoir été battu par des hommes qui sont sortis du consulat pour détruire les affiches des manifestants.

"Quand nous avons essayé de les arrêter, ils m'ont tiré à l'intérieur, ils m'ont battu", a-t-il dit. "C'est ridicule. Ils (les personnes qui l'ont attaqué, ndlr) n'auraient pas dû faire ça. Nous sommes supposés être libres de dire ce que nous voulons ici", au Royaume-Uni, a ajouté cet homme.

"Ces informations sont bien sûr très préoccupantes. (...) La police de Manchester a réagi immédiatement. (...) Leur enquête est en cours", a dit à des journalistes un porte-parole de Downing Street. La police de Manchester "est au courant d'un incident survenu aux environs de 15h dimanche 16 octobre 2022 au consulat chinois de Manchester", a-t-elle écrit à l'AFP.

"Des policiers étaient présents et ont réagi immédiatement pour désamorcer la situation. Des enquêtes sont en cours en ce moment pour comprendre les circonstances" de ces événements, a ajouté la police. "Un plan de patrouille de la police a été mis en place dans cette zone à la suite de cet incident".


Ces événements sont survenus le jour de l'ouverture du congrès du Parti communiste à Pékin, qui devrait confier un troisième mandat au président Xi Jinping. "Nous ne sommes pas au courant de la situation que vous décrivez", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin. "L'ambassade et les consulats de Chine au Royaume-Uni ont toujours respecté les lois du pays hôte", a-t-il ajouté.

Ces incidents ont déclenché de vives réactions au Royaume-Uni, dans un contexte de vives tensions ces dernières années entre Londres et Pékin, au sujet notamment d'Hong Kong, ex-colonie britannique rétrocédée en 1997.

Avec AFP