RMC

Russie: fusillade dans une école maternelle, au moins 4 morts

Drapeau de la Russie (illustration)

Drapeau de la Russie (illustration) - AFP

Un homme s'est suicidé mardi après avoir ouvert le feu dans une école maternelle dans le centre de la Russie. Le bilan est lourd.

Drame dans le centre de la Russie ce mardi. Un homme a ouvert le feu dans une école maternelle de la région d'Oulianovsk tuant deux enfants et une institutrice avant de se suicider, a annoncé à l'AFP un porte-parole des autorités régionales.

"Selon des informations préliminaires, il y a eu des tirs dans une école maternelle. Deux enfants sont morts, une institutrice et l'agresseur aussi", a affirmé à l'AFP Dmitri Kamal, un porte-parole de la région d'Oulianovsk.

Un conflit familial?

Il a précisé que l'âge des enfants n'est pas connu mais qu'ils ont vraisemblablement "entre trois et six ans", ajoutant que les enquêteurs étaient sur place. Selon les agences de presse russes, citant les forces de l'ordre, "la raison de la fusillade pourrait être un conflit familial".

Le député et ancien gouverneur de la région Sergueï Morozov a indiqué à l'agence de presse Ria Novosti qu'une jeune institutrice et deux enfants nés en 2016 et 2018 étaient morts. La chaîne Telegram Baza, connue pour ses liens avec les forces de sécurité, a indiqué que l'homme était entré dans l'école durant l'heure de la sieste, armé d'un fusil de chasse.

De plus en plus de fusillades en Russie

Longtemps très rares, les fusillades mortelles, notamment dans des écoles, ont tendance à devenir plus nombreuses en Russie depuis quelques années, au point que le président Vladimir Poutine s'en alarme, y voyant un phénomène importé des Etats-Unis et un effet pervers de la mondialisation, ce qui l'a conduit à durcir la législation sur le port des armes.

En septembre 2021, un étudiant de 18 ans avait ouvert le feu avec un fusil de chasse à l'université de Perm, dans l'Oural, faisant six morts et une trentaine de blessés. En mai 2021, un jeune homme de 19 ans avait tiré dans son ancienne école, tuant sept élèves et deux enseignants. La fusillade la plus meurtrière remonte à octobre 2018, quand un lycéen avait tué 19 personnes avant de se donner la mort dans un lycée de Kertch, dans la péninsule annexée de Crimée.

La rédaction avec AFP