RMC

Violences au Capitole: que signifient les symboles arborés par les manifestants?

Un "Qanon" en tenue de viking, le "Gadsden flag" ou encore le drapeau confédéré, les manifestants présents au Capitole mercredi arborent de nombreux signes et drapeaux. Mais que signifient-ils?

Avec son bonnet en peau de bête, son maquillage et ses cornes sur la tête, un homme est devenu le symbole de l’envahissement du Capitole aux Etats-Unis.

Depuis 2019, Jake Angeli, un ancien acteur, doubleur et chanteur, a été vu à plusieurs reprises devant le Capitole de l’Arizona.

Membre des QAnons - contraction de "Q", un pseudo haut-responsable américain et "Anon", pour "anonymous", oeuvrerait en coulisses à rendre le pouvoir au peuple, tout en luttant face à un adversaire invisible, le Deep State, "l'État profond", qui cacherait un "réseau pédophile" et de détournement d'argent public -, il se fait appeler "Q Shaman" et croit donc - entre autres - à un grand complot mené contre Donald Trump dans sa guerre secrète contre "les pédophiles cannibales du Parti démocrate", et notamment Hillary Clinton.

>> A VOIR AUSSI - Qu'est-ce que le mouvement complotiste QAnon?

C'est aussi en détail qu'il faut observer l'homme. Torse nu sous sa peau de bête, on peut distinguer un tatouage particulier, composé de trois angles imbriqués qu'il arbore au niveau de sa poitrine. Il s'agit d'un Valknut, un des symboles majeur du Wotanisme une idéologie politique teintée de religiosité identitaire, raciste, antisémite et néonazie et qui tire son nom du dieu Wotan, l'un des divinités du panthéon germanique.

Jake Angeli alias "Q Shaman"
Jake Angeli alias "Q Shaman" © Capture d'écran RMC

"Ne me marche pas dessus"

Mais Jake Angeli n'est pas le seul à être féru de symboles. Devant le capitole lors de la manifestation des partisans de Donald Trump, on pouvait apercevoir de nombreux drapeaux. 

Parmi eux, le "Gadsden Flag", inventé en 1775 par le colonel Christopher Gadsden et adopté par plusieurs unités militaires américaines lors de la guerre d'indépendance contre les Britanniques. Il représente un serpent à sonnette avec la devise "don’t tread on me", qui signifie, "ne me marche pas dessus". Aujourd'hui, il est l’étendard de ralliement des libéraux et libertariens.

Le serpent à sonnettes aurait été choisi car cet animal n’attaque jamais sans être sérieusement menacé ou agressé. Ce drapeau a notamment été utilisé par les militants pro-arme, mais aussi par les militants pro-liberté.

>>> A lire aussi - Invasion du Capitole: "Voilà ce que c'est d'élire un fasciste à la tête de la plus grande démocratie du monde" <<< 

Le drapeau libertarien
Le drapeau libertarien © Wikimedia Commons

"Blue Lives Matter"

Le drapeau "Blue Lives Matter" a aussi pu être aperçu. Il symbolise un mouvement de contestation né en 2014 après le meurtre de deux policiers. Certains manifestants portaient aussi le drapeau de Betsy Ross qui est un des premiers modèles du drapeau des États-Unis. Les treize étoiles disposées en cercle représentent les 13 colonies qui se sont battues pour leur indépendance. Il est depuis longtemps un symbole patriotique populaire 

Enfin le très controversé drapeau confédéré a été brandit par les envahisseurs du capitole. Sur ce drapeau, on peut compter 13 étoiles disséminées dans une croix bleue et blanche. Ce drapeau avait été utilisé par les Etats du Sud se soulevant contre le gouvernement à l'annonce de l'abolition de l'esclavage. Cette prise d’arme avait alors entraîné la guerre de Sécession entre 1861 et 1865. Cet étendard apparaît régulièrement aux mains de manifestants suprémacistes blancs, membres du Ku Klux Klan. Voilà pourquoi une partie de la population demande à ce qu’il soit simplement interdit.

>>> A lire aussi - Pourquoi le Capitole a-t-il été visé par les pro-Trump <<<

Guillaume Dussourt et Alexis Kynigopoulos