RMC

Jeux paralympiques: "Je me dis que je suis plus sur la fin que sur le début de ma carrière", dit Marie Bochet

Après avoir décroché la 7e médaille d'or de sa carrière aux Jeux paralympiques, la skieuse Marie Bochet était l'invitée de RMC ce jeudi matin. Porte-drapeau de la France aux Jeux, elle revient sur sur le niveau d'exigence du sport de haut niveau.

A 24 ans, Marie Bochet est déjà l'athlète française la plus titrée aux Jeux paralympiques de l'histoire. La jeune femme native de Chambéry a décroché mercredi à Pyeongchang (Corée du Sud) sa 7e médaille d'or, la 3e sur ces Jeux 2018

Sa moisson de médailles n'est d'ailleurs pas terminée: elle disputera dimanche le slalom pour continuer à faire rêver l'équipe de France pour laquelle elle était porte-drapeau lors de la cérémonie d'ouverture.

Née avec une agénésie de l'avant-bras gauche, elle a expliqué ce jeudi matin à Jean-Jacques Bourdin sur RMC ce qu'elle comptait faire pour la suite de sa carrière.

"Je n'arrive pas encore à me projeter sur Pékin (en 2022), ça ne veut pas dire que je n'y serai pas. J'ai encore envie. Après cette saison ça n'a pas été facile. Il y a des jours où l'envie n'était plus forcément là. Je me dis que je suis plus sur la fin que sur le début de ma carrière. Pour l'instant je n'ai pas pris de décision."

"Le niveau est tel en handisport que cela nous demande un vrai professionnalisme"

Originaire du Beaufortain, elle a vanté les mérites d'une région ouverte à la compétition handisport et estime que son "envie de médailles et de compétition vient peut-être de là".

Elle a également expliqué avoir dû prendre une année de césure sur ces études et témoigné de la difficulté de l'entraînement et de la préparation des sportifs de haut-niveau.

"Le niveau est tel en handisport que cela nous demande un vrai professionnalisme. J'ai la chance de pouvoir être à 100% concentrée sur ma carrière avec un contrat avec l'armée qui me permet d'avoir un statut social et d'être complètement disponible pour le ski et me donner au maximum. J'ai un planning d'entraînement qui est au niveau d'un athlète valide dans ces disciplines". 
J.A. avec Bourdin direct