RMC

L'anesthésiste de Besançon reste en liberté: "L'incompréhension et la colère" des familles de victimes

La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre.

Le docteur Péchier, 47 ans, reste en liberté. Pour la 5e fois, la justice a validé son maintien sous contrôle judiciaire. La Cour de Cassation a rejeté le pourvoi du parquet général mercredi. Parquet général qui contestait la décision du 12 juin dernier de la chambre de l'instruction de Besançon de le laisser libre.

Une décision que déplorent les familles des victimes. "Il y a d'abord une incompréhension, des interrogations et surtout une colère. Ils ont le sentiment très net que tout cela n'a servi à rien qui est doublé de cette interrogation: n'y a-t-il pas une justice pour les puissants et une justice réelle?", s'est interrogé Me Jean-Michel Vernier, l'avocat des parents de Teddy, 4 ans, qui souffre de séquelles neurologiques après une opération.

Soupçonné d'avoir empoisonné 24 patients

Le Dr Péchier est soupçonné d'avoir pollué, de 2008 à 2017, des poches de perfusion de 24 patients, âgés de 4 à 80 ans, pour provoquer des arrêts cardiaques, démontrer ses talents de réanimateur et discréditer ses collègues de clinique, avec lesquels il était en conflit. Il a interdiction d'exercer depuis 2017 et de paraître à Besançon.

Gwladys Laffitte (avec P.B.)