RMC

Large victoire du FN dans l'Aisne: "On est dans la place, on peut avancer"

Les électeurs du Front national étaient ravis à l'issue du premier tour

Les électeurs du Front national étaient ravis à l'issue du premier tour - BORIS HORVAT / AFP

Reportage. Le Front National a recueilli ce dimanche 38,76% des voix et est arrivé en tête dans 16 cantons sur 21. Le parti de Marine Le Pen a même réussi à faire élire deux de ses candidats dans le canton de Vic-sur-Aisne dès le 1er tour.

Avec plus de 25% des voix, 8 élus dès le premier tour des élections départementales et l'assurance d'être présent dans plus de la moitié des cantons au second tour, le Front national a dépassé dimanche son score des européennes. Précisément, le FN atteignait 25,72% des suffrages selon la totalisation du ministère de l'Intérieur tard dans la nuit de dimanche à lundi. De plus, le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans 43 départements sur les 98 concernés par ces élections, décrochant ses meilleurs scores dans le Var (38,90%), l'Aisne (38,76%) et le Vaucluse (37,40%).

"On va déboucher le champagne"

Dans l'Aisne, le FN est arrivé en tête dans 16 cantons sur 21, il a d'ailleurs même réussi à faire élire deux de ses candidats dans le canton de Vic-sur-Aisne dès le 1er tour. Le FN qui part en position de force, qualifié dans la totalité des cantons pour le 2e tour. A Villers-Cotterêts, Roselyne et Bruno, deux électeurs frontistes rencontrés par RMC, sont aux anges: "On va déboucher le champagne en rentrant ! Bien sûr qu'on est contents".

Et Bruno de donner l'une des raisons de son vote: "Il faut changer parce qu'avec toutes les conneries qu'ils nous racontent tous les jours… (sic) Maintenant, on ne croit plus personne !". Une vingtaine de kilomètres plus loin, à Vic-sur-Aisne, Marie-Christine Gilliot, 29 ans, a donc été élue conseillère départementale dès le premier tour. Elle n'en revient toujours pas: "Il va falloir passer la nuit pour digérer. Mais évidemment que nous sommes contents. On est dans la place, on peut avancer".

"Faire barrage au Front national"

Les résultats de dimanche font rêver Franck Briffaut, patron du FN dans l'Aisne, qui se voit déjà à la tête du futur conseil départemental. "On est vraiment dans des scores qui nous permettent d'envisager de pouvoir récupérer l'exécutif du département. Mais bon il y a un second tour, je crois qu'il faut donc concrétiser ne pas s'arrêter au milieu du gué et traverser complètement la rivière", s'enthousiasme-t-il dans Bourdin Direct.

Mais Arnaud Battefort, le patron du PS dans l'Aisne ne l'entend pas de cette oreille. "Notre position est très claire: faire barrage au Front national, appeler à voter pour le candidat républicain le mieux placer au second tour. Nous allons nous battre et nous pensons encore pouvoir créer une digue dans ce département". Un front républicain déjà appliqué par le président socialiste sortant du conseil général de l'Aisne en personne. Arrivé en troisième position derrière le FN et l'UMP, Yves Daudigny a décidé dès hier soir de se retirer pour faire barrage au Front National…

NB : Retrouvez la carte de tous les résultats du premier tour en cliquant ici

Maxime Ricard avec Jean-Baptiste Durand