RMC

Le Brexit fait l'affaire des touristes

-

- - AFP

Après le Brexit, la livre sterling a chuté par rapport à l'euro. Une conjoncture qui incite les touristes à se rendre au Royaume-Uni.

Il est peut-être temps de traverser la Manche pour une excursion touristique au Royaume-Uni. Car le Brexit fait les affaires du tourisme! Quelques semaines à peine après le vote le 23 juin dernier, les réservations d’avion vers le Royaume-Uni ont augmenté de 4,3% (entre fin juin et fin juillet). Une augmentation due principalement à la baisse de la livre sterling face à l’euro et au dollar.

Une conjoncture qui fait plaisir aux porte-monnaie des touristes en visite à Londres, comme a pu le constater RMC. Devant Tower Hill l’un des monuments les plus visités de Londres, Stéphane et son fils profitent pleinement de leurs vacances.

Grâce à la baisse de la livre ils ont payé leur hôtel moins cher: "Le budget est moins serré maintenant. Donc oui, là par exemple, je peux venir avec mon fils faire plus d’attractions, plus de choses, sans avoir à me soucier autant du tarif, surtout du logement".

"Si les gens doivent voyager avec un passeport, ça rajoute un passeport"

Un peu plus loin, sur l’une des plus grandes avenues commerçantes de Londres, Géraldine, de Bruxelles, vient d’acheter une paire de chaussures: "Avec le taux de change, j’ai vu que j’y gagnais facilement 10 euros par rapport au prix que j'aurais payé en Belgique".

Mais l’embellie touristique dûe au Brexit pourrait ne pas durer comme l’explique Kurt Janson, du groupe Tourisme Alliance: "Si les gens doivent voyager avec leur passeport plutôt qu’avec leur carte d’identité pour venir ici, ça rajoute des barrières aux gens, et finalement ils diront 'nous allons partir ailleurs'".

A long terme le Brexit pourrait donc devenir un frein pour le tourisme au Royaume Uni.

P.B. avec Anaïs Cordoba