RMC

Le Pen juge le projet de Hulot compatible avec celui du FN

La présidente du Front national, Marine Le Pen, juge le projet de l'écologiste Nicolas Hulot compatible avec celui de son propre parti. /Photo prise le 21 mars 2011/REUTERS/Benoît Tessier

La présidente du Front national, Marine Le Pen, juge le projet de l'écologiste Nicolas Hulot compatible avec celui de son propre parti. /Photo prise le 21 mars 2011/REUTERS/Benoît Tessier - -

PARIS (Reuters) - La présidente du Front national, Marine Le Pen, a jugé mercredi le projet de l'écologiste Nicolas Hulot compatible avec celui de...

PARIS (Reuters) - La présidente du Front national, Marine Le Pen, a jugé mercredi le projet de l'écologiste Nicolas Hulot compatible avec celui de son propre parti.

Pour la dirigeante d'extrême droite, le Pacte écologique élaboré par l'animateur de télévision, désormais en lice pour l'élection présidentielle de 2012, est beaucoup plus proche du FN que d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

"On a relu avec mes conseillers le projet qu'il avait fait en 2007, son projet de programme: il y a énormément de choses qui sont tout à fait compatibles avec le projet du Front national", a-t-elle déclaré sur LCI.

"Sur la relocalisation de la production, sur la nécessité de fixer les populations dans leur pays d'origine, il y a beaucoup de choses dont on pourrait parler ensemble, c'est sûr", a-t-elle ajouté.

Lors de la dernière élection présidentielle, Nicolas Hulot avait fait signer un Pacte écologique à l'ensemble des candidats en lice. A la différence de cette année, il avait alors renoncé à se présenter.

Aux yeux de Marine Le Pen, le projet de Nicolas Hulot "est très, très, très éloigné de ce que j'entends de la part des Verts".

"Le projet de 2007, incontestablement, et sur beaucoup de points, est plus proche du projet qui est le mien que de celui qui est exprimé par Mme Duflot et par M. Placé", ajoute-t-elle à propos des dirigeants d'EELV, Cécile Duflot et Jean-Vincent Placé.

Marine Le Pen évoque l'idée d'une rencontre avec Nicolas Hulot, estimant que dans la famille écologiste, "c'est probablement un des moins sectaires".

Elizabeth Pineau, édité par Gilles Trequesser

REUTERS