RMC

Les sympathisants UMP préfèrent Fillon à Sarkozy

Les Français en général et désormais les sympathisants de droite sont une majorité à préférer une candidature de François Fillon, plutôt que de Nicolas Sarkozy, en 2012, selon un sondage BVA. Les personnes interrogées sont deux fois plus nombreuses (50% c

Les Français en général et désormais les sympathisants de droite sont une majorité à préférer une candidature de François Fillon, plutôt que de Nicolas Sarkozy, en 2012, selon un sondage BVA. Les personnes interrogées sont deux fois plus nombreuses (50% c - -

PARIS (Reuters) - Les Français en général et désormais les sympathisants de droite sont une majorité à préférer une candidature de François Fillon,...

PARIS (Reuters) - Les Français en général et désormais les sympathisants de droite sont une majorité à préférer une candidature de François Fillon, plutôt que de Nicolas Sarkozy, en 2012, selon un sondage BVA.

Les personnes interrogées sont deux fois plus nombreuses (50% contre 22%) à souhaiter que le Premier ministre se présente à l'élection présidentielle en 2012, précise cette enquête pour Le Nouvel Observateur, à paraître jeudi.

Depuis septembre dernier, on savait que les Français préféreraient nettement François Fillon au chef de l'Etat comme candidat de l'UMP. Et "le désaveu subi par le Premier ministre lors du dernier remaniement et son impopularité nouvelle n'y changent rien", note BVA.

Plus nouveau, en ce mois de mars, même Alain Juppé, l'actuel ministre des Affaires étrangères dont le nom rimait pourtant avec impopularité depuis 15 ans, serait nettement préféré par les Français à Nicolas Sarkozy (48% contre 25%), ajoute l'institut de sondage.

Mais le plus fâcheux pour le chef de l'Etat, dit BVA, est que même les sympathisants de droite préféreraient Fillon à Sarkozy (53/47) et seraient très partagés en cas de duel Juppé-Sarkozy (48/52).

Il ne reste plus aujourd'hui au président de la République que le dernier carré de sympathisants UMP, qui seraient 55% contre 45% à le préférer à son Premier ministre et 57% contre 43% à son ministre des Affaires étrangères.

Ce sondage a été réalisé du 11 au 12 mars auprès de 975 Français âgés de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

REUTERS