RMC

Liquide vaisselle jugé sexiste: "c'est carrément beauf"

Polémique autour d'un liquide vaisselle commercialisé par le BHV Marais. On peut y lire des slogans du type "c'est connu le plaisir vient en astiquant" ou encore "il faut pomper pour que ça gicle". Un packaging graveleux qui fait scandale.

Tout est parti de la twittosphère lorsqu'une cliente du BHV a partagé une photo du liquide vaisselle de la marque "Dishes Goods". Des flacons sur lesquels on peut lire des slogans du type : "Il faut pomper pour que ça gicle", "C’est connu le plaisir vient en astiquant", "Ne pas avaler ? Zut, pour une fois, j’étais d’accord".

Très vite, le produit se retrouve être la cible des internautes.

La secrétaire d'Etat à la Famille Laurence Rossignol s'est aussi indignée face à ce packaging d'un goût discutable.

Le BHV Marais, où sont commercialisés les flacons, invoque le second degré et l’humour. 

Mais pour le communicant Philippe Moreau-Chevrolet, le contexte n'est pas favorable à ce genre de marketing. "Les chaînes de magasins essaient de proposer aujourd'hui des catalogues de jouets non sexués, et au milieu de tout ça, le BHV arrive avec ses produits, c'est carrément beauf", estime-t-il.

"Ces produits ne visent que les femmes et les homosexuels. Le problème c'est les gens que ça ne vise pas. C'est ce qui fait le caractère sexiste de cette campagne: cela cible surtout les femmes et on associe la vaisselle à des pratiques sexuelles", explique-t-il encore.

Et sur le second degré invoqué par la marque: "On a le droit de faire des blagues sexuelles mais quand on propose des produits grand public et qu'on les associe aux femmes et à des pratiques sexuelles, il ne faut pas avoir fait Polytechnique pour comprendre que ça va être considéré comme dégradant et même carrément sexiste", juge-t-il aussi.