RMC

Manque de douches et de sanitaires pour les chauffeurs routiers: "Ca va rouvrir dès aujourd'hui" assure Jean-Baptiste Djebbari

Il y a une profession qui est essentiel en ces temps de crise: les chauffeurs routiers. Ils sont nombreux, notamment sur RMC, à décrire une situation compliquée sur les autoroutes parfois à l'abandon. Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, leur a apporté son soutien sur RMC.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire a appelé mercredi les salariés des secteurs essentiels "à se rendre sur leurs lieux de travail", car il faut bien garantir la "sécurité économique du pays" en pleine épidémie de coronavirus.

Déchets, salariés de l'agro alimentaire, de l’agriculteur au caissier en passant par les routiers. De vifs encouragements à venir travailler alors que de nombreux salariés utilisent ou menacent d'utiliser leur droit de retrait selon l'Unsa Transports ou l'association des industries agro-alimentaire. 

En première ligne: les chauffeurs routiers. En pleine crise, ils sont nombreux à interpeller RMC en confiant se sentir délaissés. Ils se déplacent dans un pays fantôme, sans structure ouvertes pour manger, dormir ou se laver. Sans assistance et sans protection, au risque de diffuser le virus, la situation est complexe pour ces professionnels de la route. 

Sur RMC, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, leur a apporté son soutien et a confirmé que, pour remédier à cette situation, le gouvernement doit prochainement prendre un décret pour leur permettre de se laver ou de manger lorsqu'il se déplacent, alors que tout est fermé.

"J'ai été alerté hier par les fermetures des douches, des sanitaires et des relais routiers. J'ai demandé dès hier la réouverture aux entreprises concessionnaires des réseaux autoroutiers. J'ai envoyé très tôt mes équipes pour contrôler et vérifier", a-t-il assuré avant de dresser un bilan succin des aires d'autoroutes qui fonctionnent normalement sur "l'A13, l'A6, l'A1...".

"Ca ne va pas se faire dans la minute, mais j'ai demandé à l'ensemble du secteur de rouvrir les facilités essentielles pour que les routiers puissent se doucher, prendre du repos et manger un repas chaud. Nous allons vérifier que la machine repart. Toute la journée, nous vérifierons cela pour que les routiers puissent circuler en toute tranquillité, même si je sais qu'hier, ça a été particulièrement compliqué pour eux" a précisé le membre du gouvernement.