RMC

Manuel Valls invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV

-

- - -

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls est l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi à 8h35 sur RMC et BFMTV.

Ce mardi, c'est le ministre de l'Intérieur Manuel Valls qui sera sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin à partir de 8h35 sur RMC et BFMTV. Il reviendra sur les jihadistes français qui combattent en Syrie, notamment des mineurs. Dimanche, le ministre de l'Intérieur avait déclaré : "le phénomène s’est accéléré au cours de ces dernières semaines, depuis la fin de l’année 2013, puisque nous avons recensé 6 mineurs qui ont manifesté leur volonté de s’y rendre". Il s'est dit "particulièrement inquiet" de ce phénomène. Au total 700 Français ou individus résidant en France seraient plus ou moins impliqués dans le conflit en Syrie.

Autre débat du jour : la consommation de cannabis chez les jeunes. Selon l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies la France est, après la République tchèque, le pays où la consommation de cannabis est le plus élevée chez les 15-16 ans. Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a réagi à cette statistique indiquant qu'il s'agissait d'une "question de santé publique".

"Une guerre de tous les instants"

"On a un travail considérable de prévention et d'accompagnement sur les questions d'addiction", a-t-il dit. En octobre 2012, le ministre avait souhaité un débat sur la dépénalisation du cannabis, suscitant un tollé et une mise au point de Matignon assurant qu'une telle solution ne serait pas mise en oeuvre. Manuel Valls avait déclaré en 2012 : "Quand je vois les dégâts de la drogue dans nos quartiers, je me dis qu'il s'agit d'une lutte, d'une guerre de tous les instants qui ne peut souffrir d'aucune faiblesse, qui doit être menée comme nous le faisons avec des résultats, avec une grande détermination".

Le ministre de l'Intérieur devrait aussi évoquer les chiffres de la Sécurité routière. En 2013, le nombre de victimes sur les routes a diminué de 11% par rapport à 2012, soit 3250 personnes. Manuel Valls a annoncé la tenue, courant 2014, d'un Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) sous l'autorité du Premier ministre. Au programme : une éventuelle diminution de la vitesse autorisée sur les routes secondaires notamment, l’obligation des éthylotests dans les voitures et la modernisation des radars.

La rédaction