RMC

Marine Le Pen dénonce les "chiffres cachés" de l'immigration

Marine Le Pen a accusé lundi le gouvernement de dissimuler les chiffres de l'immigration pour 2010, qui feraient à ses yeux de la France le "champion d'Europe" des autorisations de séjour et des naturalisations. La présidente du Front national a affirmé l

Marine Le Pen a accusé lundi le gouvernement de dissimuler les chiffres de l'immigration pour 2010, qui feraient à ses yeux de la France le "champion d'Europe" des autorisations de séjour et des naturalisations. La présidente du Front national a affirmé l - -

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a accusé lundi le gouvernement de dissimuler les chiffres de l'immigration pour 2010, qui feraient à ses yeux de la...

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a accusé lundi le gouvernement de dissimuler les chiffres de l'immigration pour 2010, qui feraient à ses yeux de la France le "champion d'Europe" des autorisations de séjour et des naturalisations.

Pour contrer l'ascension de la présidente du Front national, créditée de 20% d'intentions de vote au premier tour de la présidentielle dans un récent sondage, Nicolas Sarkozy a demandé à l'UMP d'organiser un débat sur la laïcité et plus particulièrement sur l'islam.

Marine Le Pen, qui a la première brandi ce thème fin 2010, estime que le chef de l'Etat favorise l'immigration à des niveaux inégalés en laissant s'installer en France "une politique d'islamisation".

Elle a affirmé lundi, lors d'une conférence de presse, avoir obtenu les principales données sur l'immigration pour 2010 - que le gouvernement n'a pas encore publiées - auprès "de fonctionnaires républicains écoeurés" par la politique actuelle.

Selon Marine Le Pen, 198.604 titres de séjour ont été ainsi accordés en 2010 en France, soit 13,2% de plus qu'en 2009.

Dans le même temps, l'immigration professionnelle a progressé de 4,8% à 25.432 et l'immigration familiale de 7,5% à 81.237, a-t-elle ajouté. Le nombre de naturalisations aurait grimpé de 7,8% sur un an, pour atteindre 116.610.

"Force est de constater que Nicolas Sarkozy fait figure de champion d'Europe toutes catégories en matière d'immigration", en a conclu Marine Le Pen.

A l'automne 2010, le gouvernement avait reconnu des statistiques à la hausse sur les huit premiers mois de l'année et une augmentation du nombre des droits d'asile liée à une "forte pression" à l'échelon européen.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a également reconnu en décembre que 25.000 reconduites à la frontière d'étrangers en situation illégale avaient eu lieu en 2010, alors que l'objectif était de 28.000.

Pour la présidente du Front national, au lieu de parler de régularisations au cas par cas, "on devrait plutôt parler de régularisation dans tous les cas".

"La déferlante migratoire, la gauche l'a rêvée. Nicolas Sarkozy l'a fait", a-t-elle dit.

Marine Le Pen, qui a succédé à son père en janvier dernier à la tête du FN, vise le second tour de la présidentielle de 2012 et a infléchi pour ce faire la ligne du parti, mettant en avant les thèmes nouveaux de République, d'Etat fort et de laïcité.

Elle reste en revanche dans la droite ligne du FN sur les questions d'immigration et reprend le credo frontiste de la "préférence nationale" consistant à supprimer la plupart des aides sociales dont bénéficient les immigrés.

Elle promet ainsi de ramener le nombre de titres de séjour de 200.000 à 10.000 par an si elle accédait au pouvoir.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

REUTERS