RMC

"Mémorial Charlie" saccagé: "C'est du délire!"

A Paris, place de la République, les hommages se multiplient

A Paris, place de la République, les hommages se multiplient - PATRICK KOVARIK / AFP

Pour la quatrième fois en deux semaines, l'autel improvisé place de la République (IIIe arrondissement) à Paris en hommage aux 17 victimes des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge, et de l’Hyper Cacher en janvier a été retrouvé vandalisé ce vendredi. Ce dimanche RMC a suivi des bénévoles du collectif "17 plus jamais" venus sur place pour réparer les dégâts.

Couronnes de fleurs piétinées, messages de paix arrachés, crayons à terre, dessins déchirés, bougies cassées... le mémorial aux victimes des attentats terroristes, place de la République (IIIe arrondissement) à Paris, a de nouveau été saccagé. C'est la quatrième fois en deux semaines que le site, devenu un lieu de recueillement en mémoire des 17 victimes des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge, et de l’Hyper Cacher, est vandalisé.

Ce dimanche, le collectif "17 plus jamais", composé d'une trentaine de personnes qui, sur leur temps libre, se relaient pour entretenir ce lieu de mémoire, a fait appel aux bonnes volontés pour réparer les dégâts. Parmi les bénévoles, Rémi est consterné par ce qu'il constate: "Il y a des couronnes de fleurs où la mousse a été arrachée, des messages ont été enlevés, mis dans l'eau… Ce n'est pas le vent ou la pluie qui ont déplacé tout ça. C'est une certitude."

Une plainte va être déposée

Répondant à l'appel du collectif, Sandrine est, elle aussi, venue remettre un peu d'ordre. "On a balayé, on répare les bougies abimées, on a jeté celles qui ne servent plus, on met sous plastique les affiches qui ne sont pas trop dégradées par la pluie, on rescotche… Voilà, on remet en état ce beau site", affirme-t-elle sur RMC. Et pour éviter un nouveau saccage, une seule solution estime Rémi: faire appel à la justice. "Si on veut qu'il y ait une enquête, on va devoir déposer plainte", assure-t-il.

Une plainte qui devrait être déposée ce lundi comme l'indique dans Bourdin Direct, Sabrina Deliry fondatrice du collectif "17 plus jamais": "On a rendez-vous avec le commissaire du IIIe arrondissement à ce sujet. Tout est filmé place de la République donc les investigations sont déjà en cours". Avant de s'emporter: "C'est le saccage de trop… Nous, nous sommes ici depuis un mois pour protéger le site. On est non violent, apolitique, laïc, on prône le respect et la tolérance et ils sont venus saccager ici. C'est du délire!"

Maxime Ricard avec Benoit Ballet