RMC

Meurtrier d'un policier libéré avant son procès en appel: "C'est absolument honteux"

TEMOIGNAGE RMC - Un homme d'une trentaine d'années, condamné en octobre 2011 à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'un policier a été libéré hier après-midi par la chambre de l'instruction d'Evry, alors qu’il attendait toujours la date de son procès en appel, à Evry. Une décision incompréhensible pour la mère du gardien de la paix décédé.

Le 21 février 2009, Aurélien Dancelme, policier âgé de 33 ans, est tué d'une balle dans la tête avec son arme de service à La Courneuve (Seine-Saint-Denis). S’il n'était pas officiellement en service à ce moment-là, il devait procéder à des vérifications sur des marchands de sommeil dans le secteur. Alors qu’il a bu, une bagarre éclate avec plusieurs hommes, avant le coup de feu fatal.

Jugé dans cette affaire, un homme a été condamné en octobre 2011 à 20 ans de réclusion. Une décision à laquelle il a fait appel dans la foulée. Or, depuis quatre ans, il attendait toujours la date de son procès en appel. C’est pourquoi, récemment, son avocat a fait une demande de remise en liberté pour son client, estimant ce délai anormal. Une demande acceptée par la justice: ce lundi après-midi l'accusé est donc sorti de prison.

"Qu'est-ce que cette justice?"

"On est sur un cas totalement atypique car quatre ans d'attente depuis son appel ce n'était plus possible de maintenir mon client en détention", déclare à RMC maître Thierry Benkimoun, l'avocat de l'accusé qui salue "une décision courageuse de la part des magistrats". Il ajoute: "Le droit à un procès équitable c'est aussi le droit de voir ses juges dans un délai raisonnable". Mais cette décision est vivement critiquée par Anne-Marie Dancelme, la mère d’Aurélien.

"C’est honteux ! Absolument honteux, s'emporte-t-elle. Je suis en colère, triste… Qu'est-ce que cette justice?". "Ils se sont mis à cinq sur mon fils pour l'assassiner. Ils l'ont battu à mort avant de lui mettre une balle dans la tête. Et maintenant, au bout de cinq ans, il sort ! Mais qu'est-ce que c'est que cette justice", poursuit-elle, abasourdie par la nouvelle.

"Ils ont bousillé ma vie"

"Je ne m'attendais vraiment pas à cela, insiste-t-elle. Je pensais que cela allait être encore une fois refusé car avant l'été il avait déjà demandé à sortir. Son appel avait été rejeté mais là il a trouvé le moyen de sortir". Qu'attend-elle de la justice désormais? "Mon but c'est qu'on le remette en prison, assure Anne-Marie Dancelme dans Bourdin Direct. 20 ans, ce n'est pas cher payé pour un assassinat".

A noter que l'homme libéré sous contrôle judiciaire strict n'échappera toutefois pas à un procès en appel. Pas de quoi consoler la mère d'Aurélien qui affirme avec émotion: "Non seulement j'ai perdu mon fils mais ils ont aussi bousillé toute ma vie…"

Maxime Ricard avec Guillaume Chièze