RMC

Navire de migrants à la dérive en Méditerranée: "Les ports de Bastia ou Ajaccio pourraient l'accueillir" annonce Talamoni sur RMC

L'Aquarius, un navire affrété par une ONG, qui a secouru 629 migrants en Méditerranée, est au coeur d'un bras de fer entre l'Italie et Malte, qui refusent de le laisser accoster.

Où aller? Depuis plusieurs jours, l'Aquarius ne peut toucher terre. Ce navire, affrété par une ONG, a secouru 629 migrants en Méditerranée est au coeur d'un bras de fer entre l'Italie et Malte, qui refusent de le laisser accoster, sur fond de crise des migrants. 

L'Espagne avait proposé lundi d'accueillir le navire mais les dirigeants de l'ONG SOS Méditerranée qui affrète le bateau jugent que les conditions de sécurité ne sont pas réunies pour le mener jusqu'à l'Espagne: il faudrait parcourir plus de 1.300 km, distance qui sépare le port de Valence au bateau actuellement près de la Sicile. 

"Manque de vivres, mauvaises conditions météo, et port espagnol trop éloigné: face à l'urgence, le conseil exécutif de Corse propose d'accueillir l'Aquarius dans un port corse", a tweeté lundi soir Gilles Simeoni. 

"La situation est urgente, il faut prêter secours"

Sur RMC, le président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni a indiqué que "La situation humaine et géographique nous incite à prendre position". "La situation est urgente, il faut prêter secours" a-t-il expliqué précisant que des enfants et des femmes enceintes étaient à bord du navire.

"Les ports de Bastia ou Ajaccio pourraient accueillir le navire. Le souci est juste technique" a-t-il annoncé, indiquant ne "vouloir donner de leçon à personne".Je prends position parce que ne pas le faire serait contraire à ma conception des responsabilités politiques, contraire à ma conscience".

"J'ai eu la préfète ce matin au téléphone, j'attends un retour" a-t-il conclu sur RMC répondant à Jean-Jacques Bourdin. 

Jean-Jacques Bourdin et X.A