RMC

Nicolas Sarkozy renonce à la «règle d'or»

-

- - -

Nicolas Sarkozy a tranché. Il renonce à faire voter la « règle d'or » budgétaire par le Congrès du parlement. La décision a été prise mardi matin lors du petit déjeuner de la majorité.

Lors de la réunion d'hier mardi, le chef de l'Etat a demandé aux responsables de la majorité, et notamment à Jean-François Copé, de lever le pied et de ne plus réclamer à cors et à cris la convocation d’un Congrès pour faire voter cette règle d’équilibre des comptes publics.
Aujourd'hui, lors de la réunion de l’état-major de l’UMP, ce sera au tour de Jean-François Copé de briefer ses troupes lui aussi: les fiches vont être distribuées, les éléments de langage aussi.

Sarkozy savait qu'il n'obtiendrait pas la majorité au Congrès

Vous allez les entendre tout au long de la journée: « Ce n’est pas un abandon, juste un report ». Ou encore « l’élection présidentielle fera office de référendum sur la règle d’or. S’il est élu, Nicolas Sarkozy fera immédiatement voter la règle d’or ». La raison de ce renoncement est qu'évidemment, le président de la République savait qu’il n’obtiendrait pas une majorité des 3/5è au Congrès du parlement. Il aurait fallu pour cela convaincre une partie de l’opposition de voter pour cette « règle d’or ».

La Rédaction et C. Jakubyszyn