RMC

Nord: les agents départementaux passent de 33 à 35h, "une question de décence"

Jean-René Lecerf, le président du conseil départemental du Nord

Jean-René Lecerf, le président du conseil départemental du Nord - AFP

Les agents départementaux du Nord vont passer aux 35 heures contre 33 heures. Un accord qui date de 2001, quand le département était dirigé par le PS. Mais aujourd'hui le département est passé à droite et les caisses sont vides.

Au conseil départemental du Nord, les comptes sont dans le rouge. Face à l’explosion des dépenses liées au RSA et la baisse des dotations de l’État, il faut se serrer la ceinture. Et les agents départementaux vont devoir participer à l'effort. Ils étaient jusqu'ici aux 33 heures, ils passeront au 35 heures.

Pour le président du conseil départemental, Jean-René Lecerf, il s'agit simplement d'appliquer la loi: "Je demande aux agents territoriaux de travailler 2 heures de plus, c'est-à-dire de respecter la loi Aubry pour gagner la même chose. Ça représente l'équivalent de près de 400 emplois et une somme de l'ordre de 18 millions d'euros. Faire appliquer les 35 heures me semble être un élément de décence y compris vis-à-vis des salariés qui souffrent et pour qui ce débat doit paraître surréaliste".

"Une demi-journée pour Mardi gras et la Braderie de Lille"

Pour atteindre cette moyenne de 35h par semaine, les agents perdront 6 jours et demi de repos, des congés divers et variés offerts par d’anciens présidents. Denise travaille au département le reconnaît: "On avait une journée à Pâques et à la Pentecôte, à Noël et au Nouvel An, une demi-journée à Mardi gras, la Braderie et les fêtes de Lille. 27 jours de congés et 20 jours de RTT. On ne travaille pas assez, donc augmenter le temps de travail, ce n'est pas plus mal".

Les syndicats eux sont vent debout contre cette décision. Isabelle Druelle, du syndicat Force Ouvrière estime qu'il n'y a pas eu de discussion: "Il est hors de question que l'on fasse des efforts sur ce sujet-là. Les agents sont déjà dans la difficulté au niveau de leurs conditions de travail. Avec M. Le Cerf il n'y a pas de discussions possibles, il méprise les organisations syndicales du département du Nord".

La décision a été votée ce mercredi, les 12.000 agents du département passeront donc aux 35 heures le 1er janvier prochain.