RMC

«Nous avons une poussée de fièvre, cassons le thermomètre»

Nadine Morano, sur BFMTV et RMC.

Nadine Morano, sur BFMTV et RMC. - -

Invitée ce mardi de Bourdin Direct, Nadine Morano appelle l'UMP, qui se déchire plus que jamais autour du débat sur la laïcité, à laver son linge sale en famille et ne pas dramatiser les récents résultats électoraux.

Face à la fracture qui se fait de plus en plus marquée, au sein de l'UMP, entre les partisans de la poursuite du débat sur la laïcité et ceux qui plaident pour un retour aux thèmes économiques et sociaux, Nadine Morano choisit une troisième voie: celle de l'apaisement. « Aujourd'hui je dirais que nous avons une poussée de fièvre, et moi j'en appelle chacun à casser le thermomètre et à revenir à la raison ».
Réagissant notamment aux propos du député UMP des Yvelines, Etienne Pinte, qui avait réclamé un peu plus tôt sur RMC le départ de Jean-François Copé de la tête de l'UMP, la ministre chargée de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle répond « autant à Etienne Pinte qu'aux autres personnes qui s'expriment sur le terrain de la désunion, (qu'elles) ne font que le jeu de la désunion ».

« Nous n'avons pas essuyé une défaite cinglante »

« Quand on a des choses à se dire dans une famille politique, autant se les dire en face (...). Si on a des états d'âme, déjà, on essaie de ne pas les faire partager aux médias et on essaie de l'expliquer à celui envers qui on a des états d'âme (...) »
Revenant sur le score global de l'UMP aux élections cantonales de dimanche, Nadine Morano affirme que « nous n'avons pas essuyé une défaite cinglante. Nous avons subi une défaite, mais elle n'a pas été celle qui avait été annoncée. Ces résultats ne méritent pas une situation de fébrilité (...) donc moi j'appelle chacun à l'unité. Ecoutez, quand je vois ce qu'il se passe au parti socialiste, à l'UMP nous avons un leader incontesté, c'est le président de la République. Par nature, le candidat à la présidentielle sera le président sortant (...). Donc on n'a pas à se poser la question de savoir qui sera candidat pour notre famille politique ».

La Rédaction