RMC

"On en est à 250 promesses": Olivier Besancenot "lance un appel" pour les parrainages pour Philippe Poutou

Dans "Apolline Matin" ce jeudi sur RMC et RMC Story, le porte-parole du NPA Olivier Besancenot a lancé un appel aux maires pour les parrainages en faveur de Philippe Poutou pour la campagne présidentielle. Le parti n’a que 250 promesses.

Une course de cinq semaines. Le départ est officiellement donné ce jeudi et les candidats à la présidentielle ont jusqu’au 4 mars pour déposer les 500 parrainages d’élus nécessaires pour se présenter. Mais certains sont dans l’expectative, avec une bataille encore loin d’être gagnée. Ancien candidat à la présidentielle, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste, Olivier Besancenot "lance un appel" dans "Apolline Matin" ce jeudi sur RMC et RMC Story, pour que Philippe Poutou, le représentant du parti, puisse obtenir ses 500 signatures.

"Les formulaires officiels partent aujourd’hui et c’est l’appel que je veux lancer. On en est à 250 promesses, assure Olivier Besancenot. Il y a 36.000 maires en France, on en a démarché 10.000. C’est énorme. Il y a plus de 1.500 hésitants, par peur de représailles des partis, des subventions, d’une partie de l’opinion. On est obligé de mettre la pression aux élus. Ce système est bancal."

>> Tous les podcasts d'"Apolline Matin" sur RMC

"Les maires des petites communes, qui échappent au contrôle des grands partis, ont cette mission démocratique"

Philippe Poutou risque-t-il de devoir renoncer à se présenter s’il n’obtient pas assez de parrainages ? "Je ne veux même pas l’envisager, explique Olivier Besancenot. Mais si je vous parle aujourd’hui, c’est pour lancer cet appel très sérieux. Il n’y a pas de parrainage populaire, ce qu’on préconise depuis des années et des années. Les maires des petites communes, qui échappent au contrôle des grands partis, ont cette mission démocratique de permettre à telle ou telle personne de pouvoir parler. Philippe Poutou, contrairement à beaucoup, c’est un travailleur. Il sait ce que c’est le travail, le chômage avec une fermeture d’usine à Ford, la vie quotidienne de millions de personnes. Lui, on n’a pas besoin de lui expliquer sur des fiches techniques."

"Je me sens représenté par Philippe Poutou, ajoute le porte-parole du NPA. J’aimerais revivre ce moment du débat la dernière fois où il a réussi à éteindre en quelques instants François Fillon et Marine Le Pen."

Olivier Besancenot et le NPA mobilisés ce jeudi pour l’augmentation des salaires

Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, sera aux côtés des grévistes qui réclament des augmentations de salaire ce jeudi, pour cette nouvelle journée de mobilisation.

"Les NAO (Négociation annuelle obligatoire) patinent partout. Il faut montrer les crocs pour augmenter les salaires, explique l’ancien candidat à la présidentielle. Si vous augmentez les salaires, le seul moyen, c’est de prendre sur les profits. C’est une journée d’action interprofessionnelle. Il faut arrêter les pirouettes. Tout flambe, le prix de l’électricité, du gaz, des carburants, sauf les salaires. (…) Ce que Michel-Edouard Leclerc et d’autres ne vont jamais proposer, c’est l’indexation des salaires sur les prix. Ça existait jusqu’au début des années 1980, même sous des gouvernements qui n’étaient pas particulièrement socialistes… Ce sont des mesures concrètes, qui répondent à l’entièreté des problèmes. L’inflation est partie pour se généraliser et durer."