RMC

Pascal Perri: "Réguler Google permettrait de créer 15.000 emplois"

Pour l'économiste Pascal Perri, la régulation de Google permettrait de créer 15.000 emplois en France.

Pour l'économiste Pascal Perri, la régulation de Google permettrait de créer 15.000 emplois en France. - Karen Bleier - AFP

L'économiste Pascal Perri, également Grande Gueule de RMC, démontre dans une étude que la régulation du moteur de recherche permettrait de créer 15.000 emplois dans le secteur du e-commerce. Démonstration.

Réguler Google permettrait de créer 15.000 emplois. C'est la conclusion d'une étude sur les sites de commerces en ligne de l'économiste Pascal Perri que vous dévoile RMC ce mercredi. Dans le cadre de cette étude, Pascal Perri s'est intéressé au géant américain qui, pour mieux référencer les sites de commerces, leur fait payer une somme plus ou moins importante. Plus ils paient, plus ils apparaissent en bonne place dans les pages de recherches Google, sachant que les internautes ne vont que très rarement au-delà de la première page du moteur de recherche.

"Google se positionne un peu comme un physionomiste"

Google "arrange la vitrine de l’Internet à son avantage" en présentant les résultats comme bon lui semble, estime l'économiste. "Google se positionne un peu comme un physionomiste, laisse passer certains acteurs du commerce et fait payer des droits de passage très élevés qui correspondent à un surcoût de l'ordre de 5% sur les produits vendus par ces sites", explique Pascal Perri sur RMC. Cette manne financière, près d'un milliard d'euros par an, qui est captée par Google "correspondrait à la création de 15.000 emplois en France dans le secteur du e-commerce", assure-t-il.

"Imposer des conditions de concurrence sincères"

"Réguler Google, ce serait lui imposer, quand on fait une recherche commerciale, de présenter aussi les offres des concurrents dans des conditions de concurrence sincères", poursuit Pascal Perri. En clair, qu'il n'y ait plus de discrimination dans les recherches des internautes selon que le commerce ait payé ou non pour être mieux référencé. Réguler Google, c'est justement l'objectif d'un amendement UDI qui sera étudié ce mercredi par la commission mixte paritaire sur la loi Macron.

Philippe Gril avec Guillaume Chièze